masculins / Revue de presse

La revue de presse du jour

Publié le 01 avril 2010 à 11:40 par JC

Ce matin dans les journaux, on reparle largement de la confrontation entre l’OL et Bordeaux. Mais désormais, le regard est déjà tourné au match retour de ce quart de finale de Ligue des Champions.

« Un casse-tête pour Blanc » annonce l’Equipe en vu du second acte mercredi prochain. On parle bien sur de la défense, principal souci du coach girondin ces derniers temps. En l’absence de Marc Planus, le doute monte et les buts pleuvent.

Le journal lance même plusieurs interrogations : "Blanc devait-il titulariser Henrique ? Où est le Chalmé de 2009 ? Ciani a-t-il du bleu à l’âme ? Planus est-il le sauveur ?" Mais plus que les contrariétés de Laurent Blanc, l’Equipe s’intéresse à la suspension du double buteur lyonnais Lisandro Lopez. L’argentin sera en effet absent pour le match retour, tout comme Sydney Govou, également suspendu.

 Pour Vincent Duluc, ces deux absences pourraient peser. Il rappelle notamment que l’international argentin "a marqué 21 buts en 39 matchs avec l’OL toutes compétitions confondues." Et si côté lyonnais on se désole de ce manque, Jérémy Toulalan pense lui qu’il faut aller au-delà : "Son absence et celle de Sid (Govou) vont peser, parce que ce sont deux joueurs importants. Mais on a un groupe large, nos autres atouts offensifs sont en très grande forme et on doit pouvoir pallier ces absences." 

L’autre buteur de mardi, Michel Bastos lui tente plus loin de justifier la confiance de son entraîneur en lâchant :  "J’en suis quand même à treize buts… " Régis Testelin rappelle à ce titre que l’artilleur brésilien fait preuve d’une belle adresse en Ligue des Champions, avec 56% de tirs cadrés sur l’ensemble de ses tentatives.

Le quotidien sportif met également en lumière « les deux hommes clés du match retour », le revenant bordelais Alou Diarra et le suppléant Bafétimbi Gomis, côté lyonnais. Enfin, une colonne est réservée aux observateurs de Ligue 1 qui n’enterrent pas les espoirs Bordelais. Christian Gourcuff, entraîneur de Lorient et Guy Stephan, adjoint de Didier Deschamps notamment, pensent que Bordeaux a une carte à jouer. « Sur la qualité de jeu, Bordeaux a une chance de se qualifier, notamment avec le retour d’Alou Diarra, qui sécurise l’équipe et bonifie les autres par sa présence » souligne le père du meneur de jeu girondin.  

Pour le Progrès en revanche, pas d’inquiétude : « C’est possible sans Lisandro. Avec lui, l’OL se sent beaucoup mieux, mais sans lui, l’équipe lyonnaise peut s’adapter.» Une donnée que confirme Miralem Pjanic : « L’influence de Licha est importante, mais on a un effectif avec des joueurs de qualité capables de répondre présent. » Malgré tout, Christian Lanier qui suit Lyon précise « qu’à Bordeaux, ce sera le premier grand match manqué par Licha. » Bernard Lacombe lui reste prudent, il considère que la situation est comparable au tour précédent : « C’est peut-être 55-45 pour nous, mais on est un peu dans la situation du match contre le Real. Bordeaux devra marquer deux buts, prendre des risques. Il faudra être bien en place, défendre debout, ne pas commettre de fautes et être complémentaires. »

Même son de cloche dans les colonnes d’Aujourd’hui en France, qui lance deux titres évocateurs : «Bordeaux, la défense en questions. » Et : « Lyon, la vie sans Lisandro. » Le quotidien précise que Bordeaux n’a que 23% de chances de se qualifier. De plus, Yves Leroy rappelle que : « Sans Lisandro, Lyon gagne toujours. C’est arrivé à six reprises cette saison et les joueurs de Puel l’ont remporté… à chaque fois. » Le contre la montre a donc commencé dans la presse, avant le match retour à Bordeaux, ce sera mercredi prochain.

Sur le même thème