masculins / Rosenborg 0 - OL 1

La revue de presse française

Publié le 29 septembre 2005 à 12:37 par SR

[IMG6768L]La presse dans son ensemble hier espérait l'exploit de Lyon. L'OL ne leur a pas fait faux bon. <span class=redcontent><b>L'Equipe</b></span> savoure et édite à la Une « Lyon, c'est si bon ». Un titre illustré d'une photo d'un Carew bondissant plus haut que son adversaire. Plus haut, toujours plus haut, comme l'OL. Le quotidien poursuit « Lyon sur la voie royale » et Vincent Duluc conclut son papier avec cette impression qu'« à trois ans de distance, on peut mesurer ce qui a changé : maintenant Lyon gagne à Trondheim ». L'article se termine par cette réflexion de Gérard Houllier : « Je n'ai jamais été inquiet. »

La presse dans son ensemble hier espérait l'exploit de Lyon. L'OL ne leur a pas fait faux bon. L'Equipe savoure et édite à la Une « Lyon, c'est si bon ». Un titre illustré d'une photo d'un Carew bondissant plus haut que son adversaire. Plus haut, toujours plus haut, comme l'OL. Le quotidien poursuit « Lyon sur la voie royale » et Vincent Duluc conclut son papier avec cette impression qu'« à trois ans de distance, on peut mesurer ce qui a changé : maintenant Lyon gagne à Trondheim ». L'article se termine par cette réflexion de Gérard Houllier : « Je n'ai jamais été inquiet. »

Sur le site Internet du journal, le consultant de l'Equipe.fr, Angel Marcos, nous livre ses impressions sur l'Olympique Lyonnais suite à ce deuxième volet de Champions League :

« Malgré cela, Lyon est plus difficile à bouger que l'année dernière, sans aucun doute. Cette équipe décide plus qu'auparavant du déroulement de ses matches, ce qui est la condition sine qua non pour aller loin dans une compétition et devenir une grande équipe. Elle fait moins impression, mais elle est moins à la limite de la rupture. C'est une évolution tactique due à plusieurs éléments. Il y a d'abord l'apport de Tiago. Grâce à son intelligence de jeu, l'équipe est plus maligne, elle se livre moins qu'avec Essien et protège mieux sa défense. Lyon a aussi la possibilité de jouer avec une seule passe longue. L'équipe sait que Carew offrira du répondant. Il y a enfin l'expérience de la saison dernière. Tout ça fait que Lyon est dans le bon sens… »



Dans AUJOURD'HUI en France, on reste dans la hauteur avec ce titre « Le grand bond de Lyon ». Les lyonnais ont encore fait forte impression écris Christophe Bérard, « on appelle ça du bon boulot. Propre, net, sans fioritures, ni tremblements ». Une photo à la Une, la tête gagnante de Mr Cris.



Dans le Progrès, les titres s'entrechoquent : « OL, l'échappée belle » ou encore, quand les grands esprits se rencontrent « L'OL fait le plein ». « Cris, la forte tête » pousse Jean-François Gomez à penser qu' « avec lui, l'OL peut voyager loin »

Antoine Osanna précise que « l'OL, fort d'une supériorité technique assez manifeste, a su échapper au piège norvégien » nos confrères soulignent que « depuis que l'OL joue en Ligue des Champions, il n'avait débuté par deux succès d'affilée, alors on peut rêver non ? » L'aventure avec un grand A continue…



Sur UEFA.com, Christian Châtelet titre « Lyon reçu six sur six » avant de souligner la « performance remarquable » des Gones : « Le score impressionne moins que contre le Real Madrid CF il y a deux semaines (3-0), mais la performance des quadruples champions de France est remarquable. Ils n'ont pas laissé grand-chose à un adversaire pourtant redoutable en son antre, comme l'a montré sa fin de match au sprint »



« Lyon en impose » sur le site de la LFP alors que Football365.fr nous détail le match joueur par joueur. Donc « …Diarra a pris régulièrement le dessus dans l'entrejeu grâce à beaucoup d'engagement notamment. Auteur du but à elle seule (passe de Caçapa pour Cris), la charnière centrale lyonnaise n'a jamais vraiment tremblé, Cris s'est même permis quelques incursions vers l'avant…»



Et enfin, Le Figaro titre « Lyon prend de la hauteur en Norvège » et indique que le lion français a mangé l'élan norvégien…





SC & SR

Sur le même thème