masculins / PSV Eindhoven - OL

La route passe par le Philips Stadion.

Publié le 13 avril 2005 à 20:50 par SR

Il pleut des goutelettes à Eindhoven, il est 19h00, on arrive au Philips Stadion. Le chauffeur de la délégation presse française nous titille une dernière fois « Alors vous chantez ou pas ? Bon match quand même »… « On est dans le match, c'est pas le moment ! Merci quand même »

On aperçoit quelques supporters lyonnais, avec le maillot noir "antrhacite" de l'Olympique Lyonnais sur les épaules. C'était le mot d'ordre des kops lyonnais, cela a bel et bien été respecté; le maillot olympien noir est de sorti.

On arrive au stade, il fait 14°C, pas de vent, juste une toute petite pluie fine, qui rafraîchit plus qu'autre chose. Beaucoup de Lyonnais sont présents aux alentours du stade. Des trains affrêtés par l'OL et plusieurs centaines de voitures particulières ont permis à 1 500 supporters de se rendre à Eindhoven. Il est 19H15, on croise les "Lugdunums", vêtus de noir, les "Bad Gones", de noir également, tout comme les ‘"Nucléos", "Rouge et Bleu" et "Hexagones". Lorsque l'on échange quelques phrases avec eux, ils nous racontent ce déplacement particulier « C'était assez calme dans les trains, on parlait plutôt du match d'hier, entre les deux Milan. C'est complètement fou ce qui s'est passé. On discutait aussi des drapeaux préparés par les groupes de supporters. Là, c'est assez calme, mais une fois le coup d'envoi donné, on va se dépenser, il ne faut pas s'inquiéter. 1500 drapeaux noirs ont été confectionnés et une grande bâche noire couvrira notre emplacement. En mémoire des victimes de l'accident de samedi matin, sur la route de la Beaujoire. »



En entrant dans l'enceinte du stade, on ne peut manquer l'inscription "Road to Istanbul, the final 2005". Le bus OL arrive en premier, devancé par les motards de la gendarmerie locale. Abidal, Malouda, casques aux oreilles, ils sont tous concentrés, cela se lit sur leurs yeux. Le bus rouge du PSV les suit de quelques minutes, sous les applaudissements des bataves en rouge et blanc. Quelques minutes plus tard, les voila sur la pelouse pour prendre la température de l'évènement. Le Philips Stadion est sur son 31, orné d'étoiles. Dans les tribunes, les Gones s'installent en premier. Les supporters hollandais ne sont pas pressés. La sono gronde, les 4 écrans du stade nous passent PSV TV, le plateau du direct. Coupet, Puydebois et Bats arrivent les premiers pour l'entraînement. Suivis du groupe OL. En tenue blanche ce soir. On découvre le 11 de départ sans surprise de Paul Le Guen. Du côté des Néerlandais non plus il n'y a pas de surprise. Les 22 de l'aller débuteront ce match retour. Enfin, arrive l'équipe du PSV Eindhoven sous un brouhaha de cri et d'applaudissement. La musique de chevalier fait monter la pression. La tension monte chez les supporters. Les drapeaux s'agitent, les hollandais présenteront des drapeaux blancs illustrés des 2 logos pour l'entrée des joueurs. La sono gronde toujours, jusqu'à saturer notre enregistreur.Le groupe OL se réunit comme à l'accoutumée avant de rejoindre les vestiaires. Le stade se remplit, on sent l'importance du moment. Plus que quelques minutes, que la route soit belle !



Pour voir les photos en direct du Philips Stadion, cliquez ici



SR
Sur le même thème