masculins / R�o saison

L'abécédaire de la saison: A comme...

Publié le 31 mai 2005 à 14:30

[IMG5761L]C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abcédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme <b>Aulas </b>à Z comme <b>Zorro,</b> c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, <b>11 mois </b>passés une fois de plus trop vite...

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme Aulas à Z comme Zorro, c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, 11 mois passés une fois de plus trop vite...

--------------------------------------------------------------------------------------







comme Affluences

Comme le veut la tradition, c'est bien évidemment lors de l'ultime journée de championnat de France de L1 que Gerland a réalisé son record de supporters de la saison avec 40 352 témoins devant OL-Nice. Sur les 4 dernières saisons, c'est toujours la réception de Lens le 4 mai 2002 et ses 42 000 passionnés qui reste en tête ; suivis par Nice 2005 (40 352) ; Guingamp 2003 (40 152) ; Lille 2004 (39 954).

Sur les 19 rencontres de ligue 1 à domicile, l'OL a attiré une moyenne de 37 510 supporters et a dépassé à 9 reprises la barre des 38 000 (J2 Sochaux 38 041 ; J8 Monaco 38 825 ; J12 Strasbourg 38 220 ; J19 Marseille 38 728 ; J27 Saint-Étienne 38 915 ; J35 Ajaccio 38 946 ; J36 Bordeaux 38 954 ; J38 Nice 40 352).

La meilleure affluence de Ligue 1 revient à la rencontre entre les 2 Olympiques OM-OL de la 37ème journée rassemblant 57 041 paires d'yeux. Rebelote pour les 2 équipes en 2004 (56 207) et en 2003 (56 529). Le record de tous les temps revient au OM-OL du 30 avril 1999 où les 2 équipes comptabilisaient 57 714 sièges occupés au stade Vélodrome lors de cette 31ème journée. Pour la petite info, le match s'était soldé par un 0-0.

La saison 2004-2005 a rassemblée un peu plus de 8 millions de spectateurs en Ligue 1 pour une moyenne de 21 302 témoins par matchs. 8 094 799 entrées (source LFP)? C'est le record de spectateurs sur une saison. C'est la premi�re fois de l'histoire que la barre des 8 millions est franchie.




comme Aulas

Lorsque cette saison Paul Le Guen était interrogé sur l'âme de l'Olympique Lyonnais, il répondait à chaque fois, « L'âme de ce club, c'est le Président. » Arrivé en 1987 à la tête d'un OL en seconde division, Jean-Michel Aulas le propulse en quelques années à la tête du football français, et aux portes d'une consécration européenne. Si son image d'homme d'affaires lui colle parfois encore, il suffit de le voir en tribune lorsque son équipe souffre, dans la piscine du vestiaire des joueurs après un titre, ou aux abords de la Plaine des Jeux un dimanche de CFA ou de match des féminines, pour voir en lui un passionné.




comme Avenir

Louis Nicollin, Président de Montpellier, mais Lyonnais de cœur, avait prévenu : « L'OL sera le club des années 2000 ». Prémonition ? Simplement un esprit d'observation tant il semble que l'OL représente le club français des années à venir. Objectif 5ème titre et le stade de France pour la finale de la Champions League. Assurément, en enrôlant Gérard Houllier, au palmarès impressionnant, et dernier entraîneur français à avoir remporté une coupe d'Europe avec Liverpool, l'OL se forge son avenir.




comme Amitié

Quelle plus belle image d'amitié que celle qui unit Paul Le Guen et Yves Colleu ? De son adjoint, Paul Le Guen dit : « C'est mon ami. On est très complice. C'est quelqu'un en qui j'ai entièrement confiance. Dans ce milieu, c'est important. Nous sommes de VRAIS amis. » Ils sont arrivés ensemble un jour de mai 2002, ils ont gagné ensemble, trois titres de Champion de France, trois Trophées des Champions, mais aussi le cœur des supporters lyonnais. Le 9 mai dernier, quand Paul Le Guen a communiqué sa décision de quitter le club qu'il avait contribué à faire grandir un peu plus, Yves Colleu, très ému de quitter Lyon, a décidé de le suivre : « L'idée c'est de continuer ensemble. ». Une belle preuve d'amitié s'il leur en fallait une…




comme Américaines

Début 2005, cinq Américaines débarquent dans le championnat de France. Lorrie Fair, Daniele Slaton, Hope Solo, Aly Wagner et Christie Welsh… Championnes du Monde, Championnes Olympiques… une révolution pour le petit monde du football féminin. Lyon voit grand, comme à son habitude est visionnaire, mais les « stars » du ballon rond n'empêcherons pas Montpellier de devenir championne de France et Juvisy de remporter le Challenge de France face aux lyonnaises en Finale.

Sur le même thème