masculins / R�o saison

L'abécédaire de la saison: B comme...

Publié le 31 mai 2005 à 17:01 par R.B

[IMG5774L]C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme <b>Aulas </b>à Z comme <b>Zorro,</b> c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, <b>11 mois </b>passés une fois de plus trop vite... Après le A.... voici le B...

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme Aulas à Z comme Zorro, c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, 11 mois passés une fois de plus trop vite...

--------------------------------------------------------------------------------------





comme Ben…

Ben… Arfa ? Fantaisiste ; pied gauche élastique ; fin technicien…Ben Arfa fait ses premiers pas en ligue 1 lors de la 1ère journée de championnat ‘saison 2004-2005', contre Nice. 3 journées plus tard, il permet à Balmont d'inscrire son premier but en Ligue 1.

A ce jour, il comptabilise 9 matchs ; 263 minutes ; 2 titularisations ; 4 apparitions en Champions League soit 56 minutes de jeu ; Il inscrit son premier but sous le maillot rouge et bleu en Coupe de la Ligue face à Lille avant de se briser la clavicule. C'était le 10 novembre 2004. Verdict ? 3 mois d'indisponibilité. Ben Arfa ? il faudra attendre le 2 avril 2005 pour le revoir avec les pros, contre Lens…puis à Eindhoven. Ben Arfa ? Il vient de clore sa saison 3 à l'OL. 3 Comme B.E.N, qui vient d'enregistrer son premier titre de champion de France de Ligue 1... et des moins de 18. Le quatrième pour l'OL. 4 comme A.R.F.A, le gosse du 9.2, Hauts de Seine… numéro 34 de l'OL.

Ben…zema ? Le cadet des 2 ‘Ben'. Benzema… Karim Benzema. Champion d'Europe des moins de 17, Champion de France de ligue 1 '2005'... des moins de 18 '2005', oui, les 2 'Ben' ont le même palmarès . Il marque… Il monte… Il marque… Il monte…16 ans…18 ans…CFA… Ligue 1. Tout ça en à peine 6 mois. Karim ? C'est la classe, la technique… Le 13ème jeune lancé dans le grand bain par Paul Le Guen. C'était le 15 janvier 2005, contre Metz. 10 minutes de jeu et le jeune Gone permet à Bry (Bergougnoux) de briller sur sa première passe décisive en L1… Benzema passeur. Benzema buteur ? Il claque but sur but en Equipe de France des moins de 18 ans, en CFA, en Gambardella…dans le jeu, sur coup de pied arrêté…

Le numéro 28 a réalisé 6 matchs cette saison, a été titularisé 1 fois, contre Lens, le 2 avril 2005. Il signera son premier contrat pro le 1er juillet 2005 pour une durée de 3 ans.




comme Blessures

La plus impressionnante ? Celle de Claudio Cacapa contre Strasbourg… à la suite d'un méchant coup de Keita sur le genou. C'était le 30 octobre 2004. Il reviendra sur une pelouse le 20 février en fin de match à Monaco. Puis après un petit souci à ce genou, il reviendra définitivement le 2 avril contre Lens sans quitter son poste de titulaire. Il y eut celle de Coupet, le 4 novembre 2004, contre Fenerbahce. Un choc sur un genou et 2 mois d'indisponibilité. « Greg » fera son retour le 9 janvier en Coupe de France à Viry Chatillon. La veille du match retour à Eindhoven, Pierre-Alain Frau se donnera un claquage au mollet qui mettra un terme à sa saison, lui qui avait disputé, à une exception près, toutes les rencontres de l'OL. Il y eut aussi les problèmes musculaires à la cuisse de Wiltord. Une première fois contre Caen et une seconde à l'entraînement avant le match de Coupe de France à Viry. Au total 8 semaines d'indisponibilité. Eric Abidal a connu un gros souci au genou après le match à Lille en Coupe de la Ligue, soit 4 semaines loin des terrains et 7 matchs en moins. Et puis à Toulouse, il avait ressenti un point de contracture. Cheville matraquée par Dalmat à Toulouse en Coupe de France, Anthony Réveillère manquera 4 matchs pour soigner son tendon. Le jeune Ben Arfa, fracture de la clavicule à Lille le 10 novembre retrouvera lui le terrain début mars. Les autres problèmes de santé sont à ranger au rayon de bobos… mis à part celle du président Jean-Michel Aulas le jour du match à Bastia le 2 février. Cela lui vaudra une opération et plusieurs semaines de souffrance.




comme Bordeaux

Dimanche 16 Mai, 36ème journée du Championnat de France, les lyonnais déjà champion de France l'emportent à Gerland 5 buts à 1 face à Bordeaux. Une superbe démonstration, avec des réalisations de Malouda, Cris et Govou par deux fois. Les Lyonnais fêtent dignement le titre de champion de France acquis lors de la journée précédente contre Ajaccio. Tous grimés aux couleurs du club, les Gones offrent aux supporters lyonnais un véritable spectacle offensif. Cette victoire lyonnaise place Bordeaux dans une situation très délicate en vue du maintien. A l'aller les deux équipes s'étaient séparées sur un score vierge et nul.




comme Brésiliens

Ils ont commencé la saison à 3 après le départ d'Edmilson à Barcelone. Rapidement Cris est venu rejoindre Cacapa, Juninho et Elber. Puis Elber, se blessant gravement à Metz, le jeune Nilmar est arrivé pour pallier la défection de l'ancien munichois qui quittera finalement le club lyonnais en janvier. 4 Auriverde expérimentés, à l'exception de Nilmar. Comment nier l'importance sur le terrain et en dehors des 3 plus anciens. Défenseurs intransigeants Cacapa et Cris ont formé une charnière centrale de tout premier ordre. Cris étant certainement le meilleur défenseur du championnat, tout en ayant été une des grandes révélations. Jeu de tête hors norme, présence physique permanente, équipier modèle… il y est allé aussi de quelques buts importants. Quant à Claudio, il a su revenir après une nouvelle grave blessure et s'est imposé comme un grand capitaine. Son sourire permanent et son courage vous donnent à chaque fois une belle leçon de vie. Tout ou presque a déjà été dit sur Juninho. Roi des coups francs (19 à ce jour sous le maillot olympien), il est aussi un buteur dans le jeu comme en témoigne celui inscrit à Marseille. Avec 16 buts toutes compétitions confondues, il a signé son 51ème but en 4 saisons lyonnaises. « Juni » est aussi passeur et avant dernier passeur. « Il nous met dans le sens de la marche par la simplicité de son jeu » avoue Coupet. Et pour finir, il a multiplié les voyages avec le Brésil pour honorer le célèbre maillot du quintuple champion du monde avec lequel il espère participer à la prochaine Coupe du monde en Allemagne. Nilmar, le plus jeune d'entre eux, n'a pas eu en raison de son âge le même impact sur le groupe. Mais personne n'oubliera ses 2 buts à Rennes pour ses 10 premières minutes passées sur une pelouse hexagonale. Il n'a plus marqué en championnat depuis cette rencontre. En Champions League, il a participé à la qualification aux 1/16ème de finales en inscrivant un doublé contre Fenerbahce ; il réalisera aussi un doublé contre le Sparta Prague. Et marquera un but en Coupe de France. L'OL sans ses Brésiliens, ce ne serait plus l'OL et ce depuis l'arrivée de Sonny Anderson en 1999.




comme « 1er » But

La saison 2004-2005 est aussi la saison des premières pour sept joueurs qui ont ouvert leur compteur but en professionnel. Florent Balmont a égalisé pour l'OL face à Metz sur un magnifique service de Ben Arfa, avant de rejoindre le club de Nice. Eric Abidal et Hatem Ben Arfa, à Lille pour une défaite en Coupe de la Ligue 3 buts à 2 en prolongation, sont récompensés des efforts fournis par un groupe largement remodelé. Sylvain Idangar, pour sa 1ère apparition, et Bryan Bergougnoux débloquent leur compteur face au Sparta Prague à Lyon ; ce soir là, la jeunesse lyonnaise démontre tout son talent. Face à Monaco au stade Louis II, Jérémy Clément offre le point du match nul à l'OL grâce à une tête dans les arrêts de jeu de la partie. Enfin Jérémy Berthod contre le Werder sur penalty conclut l'adition pour une victoire lyonnaise 7 buts à 2. Un premier but ne s'oublie jamais !




Sur le même thème