masculins / R�o saison

L'abécédaire de la saison: D comme...

Publié le 01 juin 2005 à 09:10 par R.B

[IMG5794L]C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme <b>Aulas </b>à Z comme <b>Zorro,</b> c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, <b>11 mois </b>passés une fois de plus trop vite... Après le C.... voici le D...

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme Aulas à Z comme Zorro, c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, 11 mois passés une fois de plus trop vite... Après le C.... voici le D...
--------------------------------------------------------------------------------------





comme Derby

Ah le temps du fameux derby est enfin revenu. Quel plaisir de faire la route dans un sens ou dans l'autre avec des envies d'hégémonie! Le 3 octobre 2004 et le 26 février 2005, Verts et Gones se sont affrontés donnant lieu à 2 rencontres pleines de suspense et beaucoup de buts. 2 succès aussi des Lyonnais sur le score de 3 à 2. A Geoffroy-Guichard, un pénalty et un coup franc de « Juni » et un but de Govou au terme d'une rencontre que les Gones remporteront après avoir été menés jusqu'à la 87ème minute. Govou inscrivant le but victorieux dans les arrêts de jeu. Cela méritait bien d'enlever son maillot... Au stade de Gerland, les Lyonnais mènent 3 à 0 après 49 minutes de jeu avant que ces Stéphanois ne reviennent faire trembler les Champions de France. Du spectacle sur la pelouse, de l'ambiance sans débordement coupable dans les tribunes. On en redemande avec le même résultat final !




comme Diarra

Grégory Coupet le surnomme l'animal. Le Malien a fait une saison tout simplement extraordinaire. Il était revenu blessé de ses vacances maliennes passées en autre à défendre les couleurs de son pays pour les éliminatoires de la prochaine coupe du monde. Il a soigné un point de pubalgie. Définitivement débarrassé de ce souci vers la fin septembre, il a ensuite align� des performances de très haut niveau tant dans le domaine du physique que dans le jeu. Sa présence en milieu de terrain a conforté le secteur défensif, soulagé ses compères Juninho et Essien. « Djila » a progressé dans la dimension technique ; il s'est transformé en buteur 5 fois lors des 4 060 minutes passées sur le terrain avec notamment ce but extraordinaire inscrit au Werder Brême. Le journal l'Equipe l'a élu, par ses notes à l'issue de chaque journée, meilleur joueur du championnat avec une moyenne ébouriffante de 6, 17. Mais ses deux prestations les plus marquantes auront été certainement réalisées en Champions League, au Werder Brême et à Eindhoven. « Djila », grand bavard devant l'éternel au coeur énorme de générosité, a bouclé sa troisième saison à l'OL… la plus accomplie. D comme Diarra... D comme Diamant!




comme Destination

Certes Gérard Houllier est arrivé, certes l'Olympique Lyonnais est tourné vers son avenir, vers un cinquième titre, vers la Champions League. Mais une question reste en suspens. Où vont-ils aller ? Pour qui Paul le Guen et Yves Colleu ont-ils décidé de quitter un club à qui ils ont donné 6 titres (3 championnats, 3 Trophées des Champions) ? On parle d'autres aventures… On parle d'étranger… Les jours à venir nous donneront sans doute une réponse. Et peut être d'autres interrogations… Sidney Govou a émis un désir de fouler d'autres pelouses, Yohann Gomez est en fin de contrat... Où ?




comme Doublés

Ils sont au nombre de 9 cette saison ; 6 en championnat et 3 en Champions League. Le jeune Nilmar en a réussi 3 : un à Rennes ; un contre Fenerbahce au stade de Gerland et un autre contre le Sparta Prague. Juninho en a réussi 2 : le premier à St-Etienne (un pénalty et un coup franc) ; le second contre Toulouse (2 coups francs). Frau à Nantes. Govou et Cris contre Bordeaux lors du 5 à 1. Essien face au Werder (7 à 2). Nilmar, les trois fois, Juninho à St-Etienne, Cris et Essien ont réalisé leurs doublés en marquant leurs 2 buts à la suite. 8 de ces doublés correspondent à des succès ; un, celui de Frau à Nantes, étant synonyme de match nul. 9 doublés dont 6 brésiliens.




comme Démonstrations

Cela n'a pas la prétention d'être exhaustif mais ces neuf rencontres là, nous semblent avoir marqué indubitablement la saison.

Souvenez vous de la 1ère mi temps de la rencontre à Gerland face à Manchester en Ligue des Champions. Match enthousiasment, sans doute la meilleure mi-temps de la saison des Olympiens ponctuée par un 2 à 0. Van Nistelrooy inscrit 2 buts… un nul… du plaisir et des regrets. A Fenerbahçe, l'OL frappe les esprits avec une victoire 3 buts à 1, les Gones sont complet dans toutes les lignes. Toujours en Champions League, l'OL reçoit le Sparta Prague est inflige par l'intermédiaire de ces jeunes un cinglant 5 à 0. Superbe jeunesse ! En championnat, les Lyonnais sont impressionnants collectivement à Sochaux avec une victoire à la clé 2 à 0 ; les fauves sont de nouveaux lâchés… l'OL marque les esprits par cette solidité, vitesse, sérénité et réalisme. S'en suit Toulouse à Gerland, une victoire des Gones 4 à 0 avec un doublé de Juninho sur coup franc… Revault s'en souvient encore… les Lyonnais présentent une belle addition… un match plein… un réalisme défensif et offensif. Les Lyonnais frappent une nouvelle fois en Champions League, une soirée de gala, soirée inoubliable, une démonstration pleine de réalisme, ébouriffante… la victoire 7 buts à 2 face au Werder de Brême. Le titre à portée de main, à Auxerre les joueurs de Paul Le Guen étalent toute leur classe ; une démonstration implacable, un collectif très impressionnant, un 3 à 0 pour les Gones. A Gerland, le titre déjà en poche, Les lyonnais grimés aux couleurs du club s'offrent Bordeaux. Une soirée inoubliable, ils sont géants, en communion avec leur public ils fêtent somptueusement le 4ème titre du club avec une victoire 5 buts à 1. Dernière rencontre à souligner, le déplacement au Vélodrome, Juninho inscrit un but magnifique et conclut une véritable démonstration de l'équipe lyonnaise face à Marseille.

Sur le même thème