masculins / R�o saison

L'abécédaire de la saison: I comme...

Publié le 02 juin 2005 à 16:25 par R.B

[IMG5822L]C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme <b>Aulas </b>à Z comme <b>Zorro,</b> c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, <b>11 mois </b>passés une fois de plus trop vite... Après le H.... voici le I...

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme Aulas à Z comme Zorro, c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, 11 mois passés une fois de plus trop vite... Après le H.... voici le I...
--------------------------------------------------------------------------------------





comme Idangar

Gerland... mercredi 8 décembre... 22h06... le numéro 32 de l'Olympique lyonnais fait ses premiers pas sur la pelouse de Gerland en tant que professionnel. il entre à la 68ème minute du match de Ligue des Champions face au Sparta Prague… un match pour les jeunes… Sylvain Idangar remplace donc Florent Malouda sur le flanc gauche lyonnais. 17 minutes plus tard, « Sly » part tout droit dans la défense tchèque; il sollicite un appui de Frau, qui lui redonne le ballon dans la course… et du pied droit, lui le pur gaucher, conclut l'action. « Je n'osais même pas en rêver… Rentrer en 2ème mi-temps et marquer un quart d'heure plus tard mon 1er but en Ligue des Champions… sous le maillot de l'Olympique Lyonnais ! Je sais que je n'arriverais pas à dormir ce soir. Marquer un but du droit, moi, pur gaucher, gaucher de chez gaucher... Je ne réalise pas encore ce but; j'ai du mal à y croire.

Ce but, je ne l'oublierai pas ».

Pour mémoire on se souvient qu'il avait inscrit un but en amical à Villefranche sur Saône face à Châteauroux, son premier but avec les « pros » de l'OL.




comme invaincu

La série lyonnaise a marqué les esprits. Battus 2 à 1 par Marseille lors de la 31ème journée du championnat de France 2003-2004, les Lyonnais sont restés invaincus en championnat jusqu'à la défaite à Lille le 23 janvier 2005, soit 28 matchs ! Ce n'est pas au niveau d'Arsenal qui avait dépassé la barre des 40 rencontres dans le championnat d'Angleterre, mais ce chiffre invite au respect.




comme Impraticable

Cette saison nous avons eu droit à quelques pelouses… grasses, enneigées, inondées… Samedi 29 Janvier 2005, 24ème journée championnat, le Sporting Club de Bastia reçoit l'OL à Furiani. L'Ile de Beauté réputée pour son ensoleillement annuel… ses magnifiques plages… et depuis cet évènement, en cette fin janvier, pour son terrain enneigé !! La neige s'est mise à tomber la veille au soir sur la Corse; Mr Duhamel, l'arbitre de la rencontre décide de reporter la rencontre. Bastia Acte II, mardi 17h00; cette fois le match peut se dérouler dans des conditions « convenables », les Lyonnais reviendront avec un match nul décevant. Un tel report, est-ce un avantage ou un inconvénient ? Il y en a pour tous les goûts ! Inutile de faire une liste…Une chose est sûre, les supporters ont du courage et de l'amour pour leurs couleurs… Ils étaient une soixantaine à faire le déplacement en Corse le samedi, afin de soutenir leur équipe à Bastia. Le report du match les a privés de rencontre, mais 5 d'entre eux sont restés sur place.

Direction la Normandie et plus exactement le Stade Michel-D'Ornano de Caen. Rappelez vous, Vendredi 4 Mars, l'hiver est rude… le terrain… impraticable. Les Olympiens ont en tout cas fait constater par huissier que l'état due la pelouse n'était pas adapté à la pratique du football et pouvait engendrer des blessures. Le match n'a d'ailleurs pas été un grand « spectacle ». Pour produire du beau jeu, on entend souvent qu'il faut être deux… mais comment faire de la qualité sur un « tapis crado ». Pas si évident que cela, même si le terrain a été le même pour les deux formations. Le match est devenu au fil des minutes aléatoire dans les intentions, dans les enchaînements… avec une obsession: surtout ne pas se blesser. Même les crampons ne suffiront pas à éviter quelques belles figures artistiques…

28ème journée de Ligue 1, Saint Etienne reçoit Marseille, dans un contexte rendu très difficile en raison d'un terrain quasi-impraticable. Les deux équipes ont joué sur un terrain blanc; tempête de neige avant et pendant la rencontre sont venues perturber les acteurs. Au final, victoire 2 à 0 des Verts dans le chaudron et Nakata qui s'embrouille les pinceaux pour sa première apparition chez lesPhocéens!




comme Ismaël

Jouer contre le défenseur Ismaël, c'est un peu l'assurance de l'emporter en marquant beaucoup de buts. Lors de ses 5 derniers matchs contre l'OL, il a perdu 5 fois en ayant pris encaissé avec ses copains de Lens (3), Strasbourg (6) et le Werder Brême (10)… 19 buts ! C'est bien évidemment juste un clin d'œil qui ne remet, en aucun cas, en cause la qualité de ce grand gaillard qui a d'ailleurs marqué un pénalty à Coupet avec le Werder. Si la saison prochaine, L'OL le retrouve en Champions League, contre le Werder ou le Bayern Munich, on se souviendra à coup sûr de sa propension à perdre lourdement face au quadruple champion de France…




comme Istres

Cette équipe nous a fait de la peine avec ses histoires de terrain. Obligés de recevoir à l'extérieur (Nîmes), les Provençaux n'ont pas pu lutter à armes égales avec les autres formations. Une fois en possession de leur nouveau terrain, il était quasiment trop tard pour s'en sortir. Ils ont changé d'entraîneur... apporter des remaniements dans leur effectif... en vain. Ils vont retrouver la Ligue 2; Bastiais et Caennais accompagneront les partenaires de l'ancien lyonnais Courtois à l'étage inférieur. Istres a partagé les points avec l'OL 0 à 0 à Nîmes, avant de pousser, au stade de Gerland, Juninho à dégainer un coup franc magique et Govou à inscrire un des 5 plus beaux de la saison (pour le jury de l'UNFP), 2 buts synonymes d'un succès 2 à 1.



















Sur le même thème