masculins / R�o saison

L'abécédaire de la saison: J comme...

Publié le 02 juin 2005 à 16:26 par R.B

[IMG5829L]C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme <b>Aulas </b>à Z comme <b>Zorro,</b> c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, <b>11 mois </b>passés une fois de plus trop vite... Après le I.... voici le J...

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme Aulas à Z comme Zorro, c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, 11 mois passés une fois de plus trop vite... Après le I.... voici le J...
--------------------------------------------------------------------------------------





comme Jeunes

L'OL et ses jeunes… Le 8 décembre 2004, avec 9 d'entre eux issus du centre de formation sur la feuille de match pour la réception du Sparta Prague et ce succès 5 à 0, restera à jamais gravé dans les mémoires. Un feu d'artifices marqué notamment par les buts de Bergougnoux et d'Idangar. Une jeunesse que Paul Le Guen n'a pas hésité à mettre sur le devant de la scène lorsqu'il le jugeait nécessaire et non par jeunisme comme il l'a répété plusieurs fois. 13 auront fait, en 3 saisons, leurs premiers pas chez les professionnels avec lui. Et pour certains à l'âge de 17 ans. Ce J comme Jeunes s'appliquant de façon beaucoup plus large au groupe CFA et à cette remarquable équipe des moins de 18 ans, sans oublier les nombreux internationaux qui dans toutes les catégories d'âge des équipes de France portent eux les couleurs lyonnaises. Au travers de ces réussites, c'est aussi celle des différents éducateurs du club olympien qui est mise en pleine lumière.




comme Juninho

Le Brésilien ne laisse jamais indifférent. Il y a cette qualité de frappe dans les coups francs dont 8 ont terminé leur course dans les cages adverses, portant son total à 19 en 4 saisons lyonnaises. Il y a ses autres buts dans le jeu ; 8 lors de cet exercice ; 32 au total. Il y a des passes décisives, pas énormément, et surtout sa faculté incroyable à mettre le jeu des siens dans le sens de la marche. « Il rend les choses simples en les faisant tellement simplement qu'on ne le remarque pas toujours… ». Ce compliment est signé Grégory. Il y a aussi son registre défensif, notamment sur les coups de pied arrêtés de ses adversaires. Il y a cette envie de la gagne qu'il sait communiquer par ce regard tellement convaincant avant les rencontres ; par ses buts et ses actions décisifs. 50 de ses 51 buts correspondent à une victoire ou à un nul des Gones! « Juni », « Juno » est un grand professionnel jusque dans ses relations avec les médias. Son débit est toujours autant rythmé, sa mémoire fabuleusement précise. Il a enchaîné les matchs avec l'OL et il s'est offert plusieurs heures de vol pour rejoindre la Selecao avec laquelle il veut participer à la prochaine Coupe du Monde en Allemagne. Il reste un an de contrat à l'enfant de Recife… On parle de prolongation… de départ… En 4 saisons, Juninho Pernambucano s'est construit un sacré palmarès… on souhaite simplement qu'il écrive encore d'autres pages de son livre d'or avec l'OL.




comme Jaccard

Son poste ? Gardien de but. Remplaçant le plus souvent en début de saison de Joan Hartock dans le groupe CFA, il a participé, sur le banc, à 2 rencontres de Champions League, lorsque Grégory Coupet était blessé. Il a donc découvert Old Trafford et Manchester avant de suivre au stade de Gerland la démonstration des Lyonnais contre le Sparta. Daniel a eu du temps de jeu ensuite avec la CFA. Il commande avec assurance, et d'une voix ferme, sa défense. Dans quelques jours, il va quitter l'OL… Dans sa recherche pour trouver un autre club, il a fait dernièrement un essai à Guingamp. Il méritait d'être dans cette rétro.




comme Jau

En souvenir du séjour au Brésil pour préparer le DVD sur les Brésiliens de l'OL. Jau, petite ville dont le club, le XV de Jau, est celui des débuts d'Edmilson. Un club entraîné par le passé par le papa de Sonny Anderson. Jau, un ville calme à 3 heures de route de Sao Paulo; un club autrefois en 1ere division du championnat pauliste; un stade de campagne avecsa tribune. "C'est là que tout a commencé... je n'ai pas gagné beaucoup... mais j'ai énormément appris pour la suite de ma carrière...". Ces propos sont ceux du championnat du monde Edmilson, lorsqu'on lui a parlé de Jau en préparant le DVD.




comme Jeu

Celui pratiqué par l'OL cette saison a été très souvent mis à l'honneur par les médias, les spécialistes. Il a rempli d'aise les supporters olympiens. Il a permis au collectif de mettre en évidence ses individualités. Ce jeu a mélange le sérieux, la rigueur, la puissance, la joie. Il est aussi performant puisqu'il a été synonyme d'un quatrième de champion de France de rang et d'un quart de finale de Champions league. Il est important de se rappeler aussi que le foot, même au plus haut niveau, est encore un jeu. Alors, cela valait bien un clin d'oeil avec cette "photo d'un baby foot"...





Sur le même thème