masculins / R�o saison

L'abécédaire de la saison : T comme...

Publié le 10 juin 2005 à 16:00 par R.B

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme <b>Aulas </b>à Z comme <b>Zorro,</b> c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, <b>11 mois </b>passés une fois de plus trop vite... Après le S... voici le T...[IMG5969L]

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme Aulas à Z comme Zorro, c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, 11 mois passés une fois de plus trop vite... Après le S... voici le T...
--------------------------------------------------------------------------------------



comme triplé

Lors de la saison 2003-2004, deux lyonnais avaient inscrits trois buts dans une même rencontre, Luyindula face à Ajaccio et Juninho contre Auxerre.

Lors de l'exercice 2004-2005, seul Sylvain Wiltord a réussi un triplé face au Werder de Brëme sur la pelouse de Gerland. Revenons sur les 3 réalisations du meilleur buteur olympien de la saison en Ligue des Champions. Stade de Gerland, 38922 spectateurs, au final 7 à 2 pour les Gones et une qualification pour les quarts de finale. Retour sur le triplé de Nino… 8ème minute de jeu, percée de Malouda aux 30 mètres qui, du gauche, sert Wiltord parti à la limite du hors-jeu. Celui-ci se présente seul devant Reinke et marque d'une frappe croisée de l'intérieur du droit… 1 à 0 pour l'OL. A la 55ème minute de jeu, servi par Malouda, Govou lance Wiltord dans la surface, qui se présente devant Reinke et marque d'une balle piquée du droit… 4 à 1 pour les rouge et bleu. 64ème minute de la partie, lancé par Clément, Govou s'échappe sur l'aile droite et centre pour Wiltord au second poteau qui, de près, trouve la lucarne d'une reprise de l'extérieur du droit… 6 à 2 pour l'OL.




comme Titre

On ne s'en lasse pas. 4ème titre de rang pour les Lyonnais. Certainement celui acquis « le plus facilement ». Et en plus, il n'y a pas eu à effectuer de course poursuite cette fois ci comme ce fut le cas lors des 3 premiers titres. L'OL est en train de se constituer un superbe palmarès. On attend maintenant ce cinquième titre de rang pour dépasser St-Etienne et Marseille. L'appétit venant en mangeant, on attend d'autres titres. Pourquoi pas une Coupe Hexagonale… pourquoi pas la Champions League ? Il y a eu aussi le titre de champions de France des moins de 18 ans…




comme Tennis Ballon

48 h avant un match les Lyonnais ont entraînement à la carte. Parmi leurs choix, le tennis ballon à 2 contre 2 ou 3 contre 3. Au fil des semaines, duo et trio ont pris leurs marques. Parmi les duos, celui constitué par Paul Le Guen et Yves Colleu a fait beaucoup de misères à ses adversaires. Au niveau des trios, celui constitué des gardiens Bats-Puydebois-Coupet s'est fait remarqué avec un "Greg" aérien et tecnique. Il y avait celui des jeunes Berthod-Bergougnouxs-Clément... mais la palme en terme de résultats revenanent incontestablement à celui formé par Diarra-Essien-Malouda. Quasiment imbattable en alliant technique, envie, spectacle et rires. Le chef de la bande étant "Djila" Diarra. Au delà des équipes, certains joueurs se sont mis en évidence par les "figures libres" tentées et réussies. Bravo aux bergogunoux, Hima, Govou, Berthod, Nilmar, Wiltord... Enfin, d'autres préféraient s'abstenir comme Cacapa ou avaient besoin de quelques leçons encore pour être au niveau...




comme Transferts

C'est la saga attendue de l'été et parfois de l'hiver. Pendant l'été 2004, l'OL a occupé le devant de la scène avec les départs de Carrière, Delmotte, Deflandre, Dhorasoo, Edmilson, Muller... et les arrivées de Wiltord, Abidal, Frau, Nilmar, Cris, Diatta. Il y a ceux qui partent en fin de contrat ou avant... il y a ceux qui arrivent libre ou non... Il y a ceux que les supporters ne veulent pas voir partir... ceux dont ils rêvent. Il y a les bonnes affaires et celles un peu moins bonnes. Il y a ceux que l'on regrette... Il y a les réalités du terrain... économiques. Cette période des transferts a toujours un parfum particulier; elle donne un peu la tendance. Transferts, synonymes de départs et de recrues. Sans oublier que les prolongations de contrats sont parfois tout aussi médiatiques.




comme Tirs au but

Cette saison, les équipes de l'OL ont souvent eu recours à la séance des tirs au but. Les Olympiens ont tous connus des fortunes diverses dans cet exercice. Celui-ci a été défavorable 3 fois aux Olympiens pour une victoire lors du trophée des Champions et trois qualifications chez les moins de 18 ans.



Face au PSG lors du Trophée des Champions, les Lyonnais se sont imposés lors de la séance des tirs aux buts (1 à 1 à la fin du temps réglementaire) par 7 tirs au but à 6, Berthod offrant la victoire aux siens.

La première défaite a eu lieu en 8ème de finale de la Coupe de France face à Clermont. 1 à 1 à la fin du temps réglementaire. Wiltord, dernier tireur lyonnais voit son tir repoussé par le portier Clermontois… l'OL est éliminé (4 tab à 3).

Quart de finale de la Ligue des Champions, au match aller les deux équipes s'étaient séparées sur nul (1-1); match retour aux Pays-Bas, résultat identique. Les deux formations jouent la qualification lors de cette épreuve aléatoire… Juninho et Ben Arfa marquent, Essien et Abidal échouent… le PSV se qualifie pour les 1/2 finales. (4 tab à 3)

Du côté des féminines, la chance n'aura pas été de leur côté. En finale du Challenge de France, l'OL ouvre la marque en seconde période mais se fait rejoindre au score (1-1). Chez les féminines, il n'y a pas de prolongations. Lors de la séance des tirs au but, les gardiennes se mettent en évidence. Grangeon, Locatelli, Fair et Welsh marquent pour l'OL, Slaton et Brétigny voient leurs frappes repoussées par la gardienne adverse et Dusang ne cadre pas… défaite 5 tirs au but à 4 des filles de l'OL.



Chez les 18 ans, l'épreuve des tirs au but leur a réussi cette saison. Lors des 8èmes de finales de la Coupe Gambardella, les Lyonnais se sont imposés par 8 à 7 lors de la séance des tirs au but, après un score nul et vierge de 0 à 0 à la fin du temps réglementaire. Egalement en 1/2 finales de la Gambardella, les Gones se sont qualifiés pour la finale grâce à une victoire face à Montpellier par 4 tirs au but à 3. Le 4ème tir olympien réussi par Mounier puis un arrêt de Riou qui donne la victoire aux Gones.

Mais également en 1/2 finales du Championnat de France, les coéquipiers de Benhamida se sont qualifiés pour la finale du championnat de France en remportant la séance par 6 tirs au but à 5 face à Rennes, 1 à 1 à la fin du temps réglementaire.



Sur le même thème