masculins / R�o saison

L'abécédaire de la saison: Z comme...

Publié le 10 juin 2005 à 16:06 par R.B

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme <b>Aulas </b>à Z comme <b>Zorro,</b> c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, <b>11 mois </b>passés une fois de plus trop vite... Après le Y... voici le Z...[IMG6016L]

C'est l'heure de la rétro. Chaque jour par le biais d'un abécédaire nous reviendrons sur ce qui nous semble avoir marqué le dernier exercice des Lyonnais. Du A comme Aulas à Z comme Zorro, c'est parti en 26 lettres et plusieurs mots pour décrire, à notre façon, 11 mois passés une fois de plus trop vite... Après le Y... voici le Z...
--------------------------------------------------------------------------------------





comme Zéro

Zéro but encaissé, zéro but marqué, zéro comme « 0 à 0 », ou encore comme boule à zéro…

Cette saison, championnat, Coupes et Champions League confondus… 17 fois l'OL n'a pas encaissé de but lors de Nice - OL (0-1), OL - Lille (1-0), TFC - OL (0-2), OL - Caen (4-0), OL - Strasbourg (1-0), Lens - OL (0-1), OL - Nantes (2-0), Sochaux - OL (0-2), OL - Metz (2-0), OL - TFC (4-0), Strasbourg - OL (0-1), OL - Lens (1-0), Auxerre - OL (0-3), OM - OL (0-1), Viry Chatillon - OL (0-2), OL - Prague (5-0) et Werder - OL (0-3)… et seulement 2 fois les Gones n'ont pas inscrits de but lors de la rencontre de la 28ème journée Caen – OL (1-0) et lors de la 33ème journée à Gerland face au PSG (0-1).

6 fois l'OL a terminé sa rencontre sur un score nul et vierge, OL - Bastia lors de la 6ème journée, OL - Monaco (8ème), Istres - OL (11ème), PSG - OL (15ème), Bordeaux - OL (18ème) et lors de l'ultime journée à Gerland, face à Nice.

N'oublions pas les boules à « 0 »… Cris, Sylvain Wiltord, Claudio Caçapa les habitués mais également, Sidney Govou, Florent Malouda ou encore Eric Abidal. Le dernier en date étant Abdel Redissi l'un des kinés de l'équipe.




comme Zokora, Zikos…

Combien de joueurs avec le nom de famille commençant par Z, les joueurs de l'Olympique Lyonnais ont-ils rencontré ? L'OL n'a pas affronté le Real de Madrid et n'aura donc pas affronter Zinedine Zidane… mais il n'est pas le seul footballeur dont le nom de famille commence par un Z. Au total 6 adversaires de l'OL sont dans ce cas, le Stéphanois Zokora, Zikos le Monégasque, Ziani le Bastiais, le Praguois Zelenka, le Sochalien Zaïri et Zubar le Caennais.




comme Zen

S'il en est un qui ne s'énerve jamais sur un terrain et dont l'attitude peut-être qualifiée de Zen, c'est bien celle de Grégory Coupet. Pas de gestes superflus, pas de palabres déplacées… « Greg » est toujours d'humeur égal et rassure ainsi ses partenaires dans les situations chaudes comme ce fut le cas notamment en début de saison ou encore au Werder Brême, à Fenerbahce, à Toulouse en Coupe de France. La saison précédente, il était resté de marbre après l'expulsion de Patrick Müller à Nice en attendant que le coup franc juste devant la surface de réparation soit frappé par un Aiglon. Dans ces moments là, on a l'impression qu'il fait le vide, qu'il est ailleurs et qu'il n'entend pas le bruit ni ne voit l'agitation autour de lui. Coupet, en match, c'est la Zen attitude.




comme Zodiaque

Amusons nous avec les signes du zodiaque des 27 joueurs utilisés par Paul Le Guen. 11 signes sur les 12 étaient représentés: 3 du verseau (Juninho, Balmont, Viale); 3 du poisson (Puydebois, Ben Arfa, Idangar); 3 du cancer (Abidal, Diatta, Nilmar); 3 du gémeau (Cacapa, Cris, Malouda); 3 du taureau (Berthod, Diarra, Wiltord); 3 du lion (Truchet, Govou, Elber); 2 de la balance (Clément, Gomez); 2 du sagittaire (Essien, Benzema); 2 du Bélier (Hima, Frau); 2 du capricorne (Coupet, Bergougnoux); 1 du scorpion (Réveillère).

Un seul signe n'est pas représentée... celui de la Vierge!!! Y compris dans le staff de la saison 2004-2005... Cela changera forcément en 2005-2006 avec l'arrivée de Gérard Houllier, né le 3 septembre...




comme Zorro

Ils ont joué les sauveurs démasqués au cours de la saison. Coupet a inauguré la série à Metz et contre Sochaux en arrêtant un pénalty. Govou à St-Etienne, dans les arrêts de jeu, a donné les 3 points aux siens. Juninho contre Metz a débloqué la situation sur un coup franc à la 84ème minute. Clément, à la 95ème, a placé un coup de tête dans la cage du Monégasque Roma pour ramener un point si important du Rocher princier. Juninho contre Istres sur un coup franc imprévisible, puis Govou d'un maître tir. Frau à Nantes à la 83ème pour une égalisation de plus en plus improbable. Cacapa, 64ème, contre Ajaccio avec cette tête pour décrocher officiellement le 4ème titre de champions de France. Juninho et ce festival à Marseille. Wiltord à Prague pour un but victorieux plein de génie. Nilmar contre Fenerbahce en 2 minutes au bout des arrêts de jeu pour une qualification aux 1/8èmes de finales de la Champions League dès le quatrième match de poule. Il avait déjà marqué les esprits à Rennes en inscrivant les 2 buts de la victoire en à peine 15 minutes de jeu. Cette liste est laissée à l'appréciation des uns et des autres…
Sur le même thème