masculins / Portrait

Lacazette…déjà au présent

Publié le 02 juillet 2012 à 16:05 par R.B

lacazette

5 photos

Elles sont loin les 12 petites minutes de ses débuts en pro le 5 mai 2010 face à l’AJA (2 à 1) où il avait remplacé Gomis ! Le jeunot de 19 ans (le 28 mai) avait eu le temps de placer une tête. Il signe son premier contrat pro. Pour ce Guadeloupéen tout va s’accélérer la saison suivante. Il se met déjà en évidence avec les moins de 19 ans français avec qui il obtient le titre de  champions d’Europe en inscrivant le but victorieux en finale face à l’Espagne (2 à 1). Il manque le début de saison avec l’OL en raison d’un problème musculaire, mais il fait son apparition le 24 octobre en Avignon. Il enchaine les entrées en jeu en marquant son premier but en pro face à Sochaux (2 à 1) et découvre la LDC à Lisbonne contre Benfica. Ensuite, il reste sur le banc, disparait même du groupe avant de revenir et de marquer son premier but européen face à l’Hapoël Tel-Aviv. Quelques apparitions concluront cette fin de saison déjà enrichissante.

Changement de décor en 2011-2012 pour ce garçon qui a débuté le foot à l’Elan Sportif du club du 8ème et qui est arrivé à l’OL en 2006. Après avoir digéré le Mondial des moins de 20 ans, Alex a été international dans toutes les catégories d’âge depuis ses 16 ans, il retrouve rapidement le groupe de Rémi Garde. Il est même titularisé pour la première fois le 24 septembre face aux Girondins de Bordeaux. Il enchaine au Parc face au PSG… dispute son premier derby… et marque de nouveau face au FCSM… a changé de statut. On le voit soit en position d’avant-centre dans un système à un seul attaquant ou en 4-4-2 ; on le voit encore sur le côté droit ou le côté gauche. Son comportement ne laisse pas indifférent comme le souligne Bernard Lacombe : « Il sent le jeu ; il joue juste ; il est footballeur ; il n’a pas peur. Il me fait penser à Sylvain Wiltord avec ses enchainements, ses prises de balle, sa façon de jouer entre les lignes… »

La carrière au haut niveau est vraiment lancée. Il enchaine les matchs et les buts : buteur face à l’Apoël Nicosie, à Lorient (3 fois), DFCO, le LOSC, Evian TG ou encore Bordeaux et le Gazelec en Coupe de France. Il est d’ailleurs passeur décisif en finale face à l’US Quevilly. 10 buts au total… il atteint le but qu’il s’était fixé. Il a joué 2 205 minutes soit le 13ème temps de jeu du groupe. Ce garçon a l’ambition saine. « Je veux m’imposer, avoir encore plus de temps de jeu, être plus souvent titulaire et faire partie du onze majeur en sachant cependant que je suis encore jeune et que je ne vais pas demander la lune. Je dois travailler. Je sais que j’ai progressé notamment mentalement. J’ai appris à écouter et à comprendre ce que l’on me demande… » Est-il un buteur ? « Je ne sais pas, mais cela fait toujours plaisir de marquer surtout quand les buts sont importants… ». Ce garçon est habité par la gagne. « J’ai deux personnalités : celle en dehors des terrains et celle quand je joue. L’envie de gagner me transforme, me pousse à dépasser mes limites… ». Jeune et déjà solide dans sa tête comme l’a montré sa façon de rebondir après son tir au but manqué à Nicosie.

39 matchs de L1 et 8 buts inscrits.8 matchs européens et 2 buts. Des premiers chiffres qu’ils devraient gonfler rapidement de façon conséquente. L’OL compte sur Alex et a prolongé son contrat jusqu’en 2016. Il a découvert le maillot tricolore des Espoirs en attendant pourquoi pas d’autres horizons. Un futur prometteur l’attend certainement, mais Alex rime déjà avec le présent.

Voir aussi...

Photos

lacazette

5 photos