masculins / OL - Anderlecht J-1

L'analyse de Rémi Garde

Publié le 15 septembre 2003 à 17:11

Leur dernier match :

"Ils ont rencontré une équipe de Lokeren, à l'extérieur. Lokeren a fait, pendant 20 minutes, un très bon début de match, a bousculé cette équipe d'Anderlecht, qui a eu du mal en rentrer dans la partie. Et puis, un peu contre le cours du jeu, sur un coup de pied arrêté bien négocié par Anderlecht, une bonne combinaison, Anderlecht a pris l'avantage. Tout de suite derrière Lokeren a marqué un but contre son camp, ensuite les adversaires se sont un peu effacés et ont laissé le champ libre à Anderlecht, qui en a très très bien profité, avec de belles actions collectives pour finir à 6-0."



L'équipe :

"C'est une équipe capable d'élever son niveau de jeu, c'est vrai que le championnat belge est assez disparate au niveau de la qualité des adversaires. Il y a une bonne technique collective, une bonne maîtrise, et une bonne attaque. Anderlecht a un passé prestigieux. Ils ont l'habitude des joutes européennes."



Un joueur :

"Aruna Dindane est un attaquant international ivoirien, très rapide, qui touche beaucoup de ballons. Il est parfois un peu maladroit devant le but, mais il se crée beaucoup d'opportunités. Il est associé à Mornar, un croate, grand puissant, qui a usé la défense adverse de ses déplacements. Ce sont deux joueurs qu'on essaie de trouver assez vite du côté d'Anderlecht."



La clé du match :

"En Coupe d'Europe, le physique est évidemment important, les duels, l'intensité que l'ont met dans le jeu. Justement cette intensité n'est pas régulièrement au rendez-vous dans le championnat belge, alors si on arrive à garder cette intensité dès le début de match, et le plus longtemps possible, ça pourra être un avantage pour nous, et cela pourra nous permettre de bien figurer dans ce match."



A.T



Sur le même thème