Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - Athletico Bilbao

« L’Athetic Bilbao, c’est une philosophie »

Publié le 25 octobre 2012 à 08:30 par BV

Entraîneur de l’Athletic Bilbao entre 1996 et 2000, Luis Fernandez conserve « un souvenir remarquable et merveilleux » de son passage au Pays Basque.

Il décrit « un club qui possède une philosophie », moins bien armé que la formation qui a atteint la finale de l’Europa Ligue la saison dernière, mais « qui sait toujours bien jouer au football ».

Que retenez-vous de vos quatre saisons à la tête de l’Athletic Bilbao ?
J’en garde un souvenir remarquable et merveilleux. Sur le plan sportif, ce fut pas mal, ce fut même bien. Dès ma première saison, dans un championnat de 22 clubs, on avait terminé 6e de la Liga et 2e la seconde saison. Là-bas, on m’a adopté. J’ai aimé l’ambiance, l’atmosphère du stade San Mamés. L’Athletic Bilbao, fait partie, avec Cannes et le PSG, des trois clubs dans lesquels j’ai passé mes plus grands moments.

Est-ce un club particulier ?
Oui. C’est particulier parce que c’est un club qui possède une philosophie à laquelle ils tiennent, qu’ils cultivent, une philosophie basée sur l’efficacité. Le travail qui est effectué dans le club et dans la région est remarquable. Un jour, j’avais demandé : « comment fait-on pour recruter ? » On m’avait répondu : « dans chaque stade du Pays Basque, il y a les yeux de l’Athletic Bilbao. » Cette philosophie, on peut certes la critiquer mais au moins en fonctionnant ainsi ils n’auront pas de problèmes quand il y aura moins de moyens financiers. Tous les ans, ils sont présents et se renouvellent.

C’est particulier parce que c’est un club qui possède une philosophie à laquelle ils tiennent, qu’ils cultivent, une philosophie basée sur l’efficacité. Le travail qui est effectué dans le club et dans la région est remarquable.

Malgré ça, êtes-vous d’accord pour dire que l’Athletic Bilbao, qui n’a plus rien gagné depuis 1984, va moins bien ?
Ce n’est pas que l’Athletic Bilbao aille moins bien. Les générations se suivent et ne sont pas toutes aussi compétitives. Le Pays Basque a, dans le passé, produit bon nombre de grands joueurs. En Espagne, le Real Madrid et le Barça sont plus forts, l’Athetic Bilbao se situe entre la 5e et la 10e place, mais ça reste un club vieux de 110 ans (112), ça reste une tradition, une philosophie.

A quel match doit-on s’attendre à Gerland ?
L’Athletic Bilbao a connu quelques problèmes depuis le début de la saison, leur entraîneur (Marcelo Bielsa) a eu un problème en interne avec quelqu’un au centre d’entraînement. Pendant cette période, il y a eu des incertitudes autour des rumeurs de transfert de Javier Martinez et Fernando Llorente. Cela a tardé jusqu’au dernier jour du mercato où le premier est parti au Bayern Munich. L’affaire Fernando Llorente a dérangé et laissé un petit ressenti dans le club. Une chose est sûre : ce n’est pas le même Athetic Bilbao que la saison dernière, il y a moins de sécurité en défense. Entre les blessures et les départs, il manque des éléments importants. Ce n’est donc plus la même équipe que la saison dernière mais cela demeure l’Athletic Bilbao avec un projet de jeu, un entraîneur  qui est un des meilleurs entraîneurs d’Espagne, qui présente la particularité de faire bien jouer ses équipes. Malgré tout, l’Athletic demeure donc une équipe qui sait toujours bien jouer au football.

Article extrait du programme de match officiel de l'Olympique Lyonnais spécial "OL - Bilbao" à télécharger en  cliquant ici



Participez au tournoi de poker de l’OL sur PokerStars ce soir à 21h :
places VIP et maillots dédicacés offerts ! Cliquez ici !

Sur le même thème