masculins / OL Féminin

Lattaf : "je n'envisage pas la défaite"

Publié le 12 août 2006 à 06:00 par MG

Lyon vient de recruter quatre joueuses internationales et renforce ainsi sa ligne de défense, son milieu de terrain et surtout son potentiel offensif. Aujourd'hui olweb.fr vous présente HODA LATTAF.

Hoda Lattaf, prononcez "Ouda", est la plus âgée des recrues olympiennes puisqu’elle fêtera ses 28 ans le 31 août prochain, juste avant de reprendre le championnat.
Parcours et palmarès
Titulaire d’un BEES1 et d’un BEP Vente, la meilleure buteuse de la D1 la saison dernière se destine sans doute vers une carrière d’éducatrice sportive. 1m70 pour 60kg, Hoda Lattaf est déjà passée par la capitale des Gaules à l’époque du FC Lyon. Elle avait quitté notre ville l’année de création du CNFE. Après La Roche sur Yon, elle rejoint Montpellier où elle décroche titre sur titre... Tellement de titres que lorsqu'on lui demande de présenter son palmarès... "deux fois championnes de France, vainqueur de la coupe… heu non pardon, 3 fois championnes de France"... elle en oublie quleques lignes.

En équipe de France, sa place est incontestée. En neuf années de sélections, elle aura porté 98 fois le maillot tricolore et inscrit 25 buts. Son premier match avec les Bleues date du 22 novembre 97 contre l'Italie, un match nul.
Hoda Lattaf avait surpris Bernard Lacombe lorsqu'il avait eu à commenter le match OL - Montpellier. Hoda, qui jouait dans l'autre camp, alternait pied droit et pied gauche avec aisance. Normal, elle est ambidextre ! Sa capacité à enchaîner des actions individuelles efficaces avec maturité lui permet de marquer des buts. C'est une compétitrice, musclée dans les duels, solide mentalement. La répétition de ses longues courses pour recevoir ou créer des espaces démontre chez cette joueuses de grosses capacités athlétiques.

Hoda, Lyon ne t'est pas totalement inconnue. Pourquoi es-tu revenue aujourd'hui ?
"Je suis partie du FCLyon en 1997. C’était l’année de création du Centre de Formation de Clairefontaine. Je voulais faire évoluer ma technique footballistique donc j’ai pris la décision de partir. Aujourd’hui cela doit surprendre de me voir revenir mais j’arrive à un âge où je vois les choses différemment, sportivement et professionnellement. Le président, Jean-Michel Aulas, est venu nous faire part de ses envies et de son projet sportif. Ca nous a beaucoup plu. On aime les challenge. J’ai aujourd’hui des priorités, et je les ai trouvées à Lyon. Je reviens à la maison avec beaucoup plus d’expérience."

Penses-tu que l'OL peut marquer des points cette année plus que lors des précédentes saisons ?
"Lyon veut faire quelque chose avec le foot féminin et surtout avec la section féminine de l’OL. Moi j’ai goûté à la Coupe d’Europe et notre objectif c’est de l’atteindre à nouveau. Quand on a un président qui s’intéresse au foot féminin, ce n’est pas à négliger. Il n’y a qu’avec l’implication de personnalités comme lui que l’on fera évoluer le foot féminin."

Comment trouves-tu le groupe lyonnais dans lequel tu vas évoluer cette saison ?
"La dernière fois que j'ai chaussé les crampons, c’était contre Lyon en finale du Challenge de France. Je connaissais donc quelques joueuses. Je sais que je peux encore progresser aux côtés de Farid. Je commence à reprendre mes repères dans la ville mais il me faut un petit peu de temps pour bien m’installer. On a un mois avant de reprendre le championnat. L'acclimatation avec les autres filles ? A quatre c’est plus facile. On a changé de ville, on a tout quitté. Quand on a déjà nos repères de jeu à quatre, c’est plus facile de rentrer dans le groupe. C’est ce qui va nous permettre d’atteindre, avec les autres filles, le challenge que nous a fixé le club. On a été très bien accueillie, les jeunes comme les plus anciennes. On commence à être de la maison et c’est important pour nous comme pour l’équipe. La force vient de là."

Maintenant que tu portes le maillot de l'OL, y a t-il un match que tu attends particulièrement en championnat ? Une date que tu as retenue plus qu'une autre ?
"Personnellement, je n’ai pas regardé les dates de la prochaine saison. Je sais que j’ai deux matchs avec l’équipe de France fin août et ensuite je suis avec l’OL. Vous vouliez que je parle de Montpellier, c’est ça ? Je crois que c’est en novembre. Ce n’est pas plus mal, cela va nous laisser le temps de bien prendre nos marques avec l’Olympique Lyonnais. De toute façon, quand je quitte un club, je n’envisage pas la défaite, donc ce sera un très beau match. En plus je crois qu’on joue d’abord à la maison, et il n’y a rien de tel. Mais chaque chose en son temps."
Sur le même thème