masculins / OL-Bayern

L'avant-match à Gerland

Publié le 27 avril 2010 à 20:43

Le début du match approche, alors que la folie s'empare du Stade Gerland...

20h42 : L'entrée des équipes a lieu dans une ambiance indéscriptible. Place au match !

20h40 : La composition de l'équipe tant aimée raisonne comme le réel début de la soirée Européenne qui démarre en fanfare. Ovation notamment pour le portier Hugo Lloris, ou encore l'attaquant vedette, Lisandro Lopez.

20h35 : Sonny Anderson fait décoller l'enceinte lyonnaise, en entonnant un "qui ne saute pas n'est pas lyonnais". Et voici la composition des équipes. Les noms des joueurs du Bayern sont conspués, on n'entend quasiment plus Dom le speaker.

20h30 : Les joueurs retournent aux vestiaires, l'échauffement est maintenant terminé. Place aux quinze dernières minutes de l'avant-match. Le feu s'est emparé de Gerland.

20h25 : L'échauffement touche à sa fin, alors que les joueurs de Claude Puel semblent d'ores et déjà dans leur match. Côté Bayern, les huées du public passées, place à la concentration.

20h20 : Les drapeaux s'agitent dans le Stade Gerland, qui communie avec son équipe, l'OL. Les supporters Allemands eux attendent le coup d'envoi pour "tout envoyer". Alors que l'animateur vedette Barth chauffe l'integralité des 40 000 supporters bientôt présents dans les travées de l'arenne de Gerland.


20h15 : L'échauffement des joueurs se déroule dans une ambiance de folie. Barth et Dom sont à l'animation, alors que raisonne la musique des joueurs de l'OL : "Palapapapapa papalapapa...."

20h05 : Les joueurs de l'OL rentre sur le terrain pour l'échauffement, sous une ovation du public. Les frissons des supporters se ressentent, tant l'envie est présente de mettre le feu ce soir.

Plus de 2000 supporters Bavarois
Le public Allemand est venu en nombre pour supporter le Bayern Munich. Et c’est une partie du virage tout de rouge vêtue qui vibre au son de la langue de Goethe. Le round d’observation a démarré entre soutiens des deux clubs. On rivalise de puissance pour faire entendre sa voix d’un côté comme de l’autre. Ca promet d’être chaud ce soir !

Ca y 'est, les Bad Gones ont pris place dans le virage nord. Ils s'échauffent dès à présent : "Et quand le virage se met à chanter..." L'ambiance monte d'un cran à 45 minutes du coup d'envoi, alors que Dom le speaker encourage "toutes" les tribunes à se lever et à chanter.

Les supporters Lyonnais prennent place dans l'entre de l'OL. Petits et grands se sont donnés rendez-vous pour savourer cette de moment historique. Tous vont vibrer pour leur club de coeur, et n'attendent qu'une chose, l'entrée des deux équipes. A l'entrée du Stade, c'est également l'effervescence. Les trvaées de Gerland se remplissent peu à peu. Avant cela il faut passer par la traditionnel "fouille" de l'entrée. Ce pas franchi, c'est parti pour une soirée de folie en compagnie de plus de 35 000 Lyonnais.

Le compte à rebours avance
On est maintenant à une heure environ du coup d'envoi. Le compte à rebours a commencé pour les deux équipes qui pourront compter sur leurs soutiens. On attend toujours l'entrée des Bad Gones, qui ont promis de soigner leur arrivée.

Le virage nord se remplie
Près d'une heure avant le coup d'envoi, les soutiens Lyonnais du virage nord commencent à se masser dans les tribunes. Les Bad Gones observent pour l'instant les Bavarois dans la tribune en face. Pour mieux repliquer? Réponse dans quelques minutes.

La pelouse arrosée
Les jardiniers de Gerland arrosent la pelouse alors que le coup d'envoi du match approche, on est à H - 1h08. Les joueurs sont venus auparavant reconnaître leur terrain de jeu. Alors que les supporters du Bayern se chauffent en entonnant des chants, de plus en plus fort.

Gerland se remplie petit à petit. Les supporters Allemands sont déjà en place et entonnent leurs chants à l'effigie du Bayern. Alors que le soleil tire lentement sa révérence, la tention commence à monter. Côté Lyonnais, on retrouve des soutiens de tout horizons, venus encourager l'OL.

Sur le même thème