feminines / OL féminin - PSG : J-2

LDC féminine : Gérard Prêcheur et Wendie Renard devant la presse avant la finale

Publié le 30 mai 2017 à 10:33 par SC

Le coach lyonnais et sa capitaine ont tenu un point presse au Groupama OL Training Center à la veille de décoller vers Cardiff pour la finale de la Ligue des Champions féminine face au PSG.

Gérard Prêcheur 

« On tient compte des deux victoires précédentes face au PSG. On a gagné ces matches dans des registres où on n’est pas forcément le plus performant. On a réussi à utiliser les espaces laissés par le fort pressing du PSG lors du match au Parc OL et se projeter rapidement vers l’avant. Lors de la finale de Coupe de France, on a montré qu’on n’était pas des bisournous. On a gagné au combat, dans l’impact. L’objectif du match de jeudi sera d’allier toutes ces choses, tout en imposant notre jeu comme on a l’habitude de le faire. La combativité fait partie des armes du PSG. Il faudra être dans le même état d’esprit qu’à Vannes.

Tout le monde connaît l’enjeu de cette finale européenne. On peut réaliser ce que personne n’a réussi à faire avec un deuxième triplé d’affilée… Ce n’est pas un défi personnel. Je suis l’OL et avec les filles. Je m’occuperai de ma situation personnelle vendredi. Je n’ai pas besoin de ça pour avoir une motivation maximale… Alex Morgan est opérationnelle. Si elle a pu revenir aussi vite, on le doit à elle car elle est très professionnelle mais aussi au staff médical qui a été très présent. » 

Wendie Renard 

« L’engouement sera différent des deux derniers rendez-vous contre le PSG. C’est la meilleure des compétitions. Il y aura encore plus de concentration, de rigueur. C’est plus facile de l’aborder en ayant gagné ces matches face au PSG. La vérité d’un match n’est pas celle d’un autre. Ça va se jouer à des détails. La finale de Coupe de France a été difficile car elles ont vite marqué. On avait fait beaucoup d’erreurs. Tout le monde joue pour gagner peu importe qu’il y ait des copines en face. On transpire toute l’année pour ça, on veut être récompensé. On ne veut pas faire autant d’efforts pour rien. Il faudra de l’intelligence, du calme tout en répondant à l’impact et être conquérante dès le début du match. Ça sera important de jouer notre jeu car on a les qualités… On ne se lasse jamais des titres.

Je voudrais bien finir avec Gérard Prêcheur. Toutes les joueuses sont dans cet état d’esprit. On fera tout pour soulever le trophée ensemble. Je ne veux pas parler de Reynald Pedros, on aura le temps de le faire après le match. »

Sur le même thème