masculins / OL 2 – Rosenborg 1

LDC : résultats et matchs à venir

Publié le 07 décembre 2005 à 10:40 par BV

Ce premier round de la 6e journée de la première phase n'aura finalement débouché sur aucune surprise. Si le<b> Milan AC</b> a craint jusqu'à la dernière minute une égalisation de <b>Schalke 04</b> qui l' aurait éliminé de la compétition, les hommes de Carlo Ancelotti sont tout de même parvenus à conserver leur première place grâce à une victoire 3 buts à 2. Dans ce <b>groupe E</b>, la seconde position échoit au <b>PSV</b> vainqueur 2 à 0 des turcs de Fenerbahçe.

Dans le groupe G, le choc entre Chelsea et Liverpool a une nouvelle fois débouché sur un match nul. Le 4e en moins d'un an ! Dans ce duel 100% anglais, les Reds conservent donc la première place de la poule. Dans l'autre rencontre, Anderlecht marque son premier but de la compétition et met un terme à une série de 12 défaites d'affilée sur la scène européenne en venant à bout par la plus petite des marges (1 à 0) d'un Bétis Séville démobilisé.
Le terrain détrempé, et injouable, de l' Artmedia Bratislava a empêché les slovaques et les portugais du FC Porto d'inscrire le moindre but. Ce nul fait le bonheur des Glasgow Rangers qui ont partagé les points avec l' Inter. Les écossais se hissent ainsi en huitièmes de finales en terminant à la seconde place du groupe H derrière les interistes.

On connaît donc désormais 4 équipes susceptibles de rencontrer l'OL en huitièmes de finales de la compétition. Malgré le niveau de jeu élevé de chacune d'entre elles, on peut dors et déjà établir un bref aperçu des possibles adversaires du club olympien.
Les Glasgow Rangers et l' Ajax Amsterdam semblent constituer les oppositions les moins dangereuses même si le dernier voyage lyonnais en Ecosse s'était soldé par une défaite 2 à 0 contre le Celtic.
Une confrontation avec le FC Chelsea de Michael Essien représenterait une formidable affiche en même temps qu'un test sérieux. Sur la route qui mène les joueurs rhodaniens à Saint-Denis, il faut tôt ou tard se mesurer à de telles cylindrées. Une qualification aux dépens des champions d'Angleterre insufflerait à n'en pas douter une formidable dynamique pour la suite de leur parcours continental.
Mais l'intérêt passionnel le plus exacerbé résiderait dans un huitième de finale face au PSV Eindhoven, revanche du quart de final de l'exercice précédent. Objectif : exorciser les vieux démons et refermer la cicatrice de ce qui demeure le grand échec et l'indélébile regret de la saison 2004/2005.

A ces quatre équipes susceptibles d'affronter l'OL, trois autres viendront s'ajouter ce soir.

Le groupe A devrait être le théâtre d'une course poursuite à distance entre deux géants d'Europe. A égalité avant cette dernière journée (12 points chacun et une différence de buts particulière nulle), le Bayern Munich et la Juventus Turin devraient se livrer un duel offensif afin de déterminer le premier du groupe. Seul objectif pour les allemands en déplacement à Bruges et les italiens à Vienne : faire gonfler leur différence de buts face à des adversaires n'ayant plus rien à espérer dans cette compétition.

Pour sa première participation à la Ligue des Champions, le FC Thoune aura à cœur de ramener un résultat positif de Prague où le Sparta n'a besoin que d'une victoire pour ravir à son adversaire du soir la troisième place du groupe B. Dans l'autre rencontre, l'enjeu sera honorifique puisqu' Arsenal, après des années de difficultés continentales, a la possibilité, contre l'Ajax, d' être la seule équipe au soir de clôture de cette première phase à réaliser un grand chelem : 6 victoires en 6 matchs.

Après leur dernière victoire sur le terrain du Panatinaïkos, les italiens de l'Udinese sont en position très favorable pour franchir ce premier palier européen. En effet un nul face à un FC Barcelone assuré de terminer premier du groupe C offrirait aux coéquipiers de Iaquinta la certitude d'accéder aux huitièmes de finale. Au Weserstadion, le Werder Brême défiera les grecs du Panathinaïkos. Les coéquipiers de Yohan Micoud devront compter sur une défaite des italiens pour espérer franchir une nouvelle fois ce premier palier européen.

Des 8 groupes, le groupe D est probablement celui qui présente le plus de suspens. Chacune des 4 formations pouvant encore accéder au stade suivant. L'équation est simple : toute équipe victorieuse gagne son billet pour les huitièmes. Dans cette ultime ligne droite à objectif unique, les portugais de Benfica et les espagnols de Villareal partent avec un léger avantage puisqu'ils accueilleront respectivement Manchester United et Lille. Dans les rangs espagnols, le retour de l'uruguayen Diego Forlan, pichichi de la Liga 2004-2005 devrait compliquer un peu plus, s'il en était besoin, la tache des nordistes.


Au programme du mercredi 7 décembre :

Groupe A : Bruges – Bayern Munich et Rapid Vienne – Juventus Turin
Groupe B : Arsenal – Ajax Amsterdam et Sparta Prague – FC Thun
Groupe C : Udinese – FC Barcelone et Werder Brême - Panathinaikos
Groupe D : Villareal – Lille et Benfica - Manchester United
Sur le même thème