club / LDC

LDC : Retour sur l'histoire de l'OL en Europe avec Grégory Coupet et Bernard Lacombe

Publié le 12 septembre 2016 à 17:55 par VL

L'Olympique Lyonnais vivra mercredi soir sa première rencontre de Ligue des Champions au Parc OL avec la réception du Dinamo Zagreb, l'occasion de revenir sur l'histoire du club lors de ses campagnes européennes.

Du traumatisme de Maribor en 1999 à sa 14ème participation à la plus grande compétition européenne cette saison, l'OL s'est progressivement créé son identité sur le Vieux Continent. Forgée au milieu des années 2000, son histoire lui permet désormais de jouir d'une certaine renommée, d'un respect immuable vis-à-vis de ses adversaires. Lors de cette dernière décennie, les étoiles de la Ligue des Champions ont illuminé de nombreuses soirées lyonnaises au Stade de Gerland, théâtre d'exploits inoubliables.

Recordman du nombre de matches disputés en C1 avec le club (93), Grégory Coupet, dont l'interview de Basile Vannetzel est à retrouver en intégralité dans L'Extra (émission diffusée ce mardi à 19h15 sur OLTV), se souvient de ces « soirées magiques ». Pour le gardien historique de l'OL, la Ligue des Champions, c'est >« le haut niveau », une exigence qui a permis à la formation lyonnaise de grandir, mûrir, et ainsi atteindre le niveau qui lui a permis de rayonner sur le plan national, mais également à travers l'Europe. Preuve en est, lorsque l'OL échoue aux portes des demi-finales de la Ligue des Champions à San Siro lors de la saison 2005-2006, son élimination semble presque illogique. Grégory Coupet se remémore même qu'à l'époque,« le grand Milan AC était fier d'avoir battu Lyon ».

Emmené par Juninho, Cris, Govou, Coupet et autres talents, l'Olympique Lyonnais possédait l'un des effectifs les plus solides d'Europe lors de ses années fastes. Malgré ces joueurs aguerris, le club n'est jamais parvenu à se hisser en finale de la Champion's League, un rendez-vous manqué qui, d'après Bernard Lacombe (interview à retrouver également dans L'Extra), se serait peut-être concrétisé si l'OL avait évolué dans une enceinte pouvant rivaliser avec les plus grands stades du continent.

Son « grand stade », le club le possède désormais. Véritable douzième homme, le Parc OL est aujourd'hui un atout, une arme capable de faire tomber n'importe quel adversaire. Les saisons se succédant, l'OL s'apprête à vivre une nouvelle ère dans son antre. A cette jeune génération d'écrire son histoire face aux Croates du Dinamo Zagreb.

Retrouvez l'Extra Spécial "Ligue des Champions" tous les soirs à 19h15 sur OLTV.

Sur le même thème