masculins / OL - Manchester J-1

Le 500ème de Grégory Coupet

Publié le 19 février 2008 à 08:10 par R.B

Le gardien de but international de l’OL va disputer mercredi soir son 500ème match sous le maillot lyonnais…

« Je n’ai pas vu le temps passer… ». Coupe Intertoto, Coupe Uefa, Champions League, Coupe de la Ligue, Trophée des Champions, Coupe de France et bien évidemment Championnat de L1 (423 matchs), « Greg » a tout connu. Pendant sa période lyonnaise, il deviendra international (28 sélections). Face aux Mancuniens, il va enfiler pour la 500ème fois le maillot olympien. « C’est un chiffre important, un immense bonheur personnel, une fierté, mais le plus important contre Manchester, c’est la performance collective, le résultat».

Cela fait désormais un peu plus de 11 ans qu’il garde la cage lyonnaise. Depuis ce début janvier 1997, il a participé grandement à la belle aventure du club. Il a remporté tous les titres sauf un Trophée des Champions (2006). 5 Trophées des Champions, 6 titres de Champion de France, 1 Coupe de la Ligue. « Le plus beau ? Le premier titre de champion de France avec ce scénario lors de la dernière journée ». Si Grégory a de la mémoire, il avoue qu’il n’a pas encore envie de s’arrêter sur ce passé. « Je prendrais le temps lorsque tout sera fini… je regarderais les matchs…» Mais si on lui demande quelques faits marquants, il n’hésite pas.

Son plus bel arrêt ? « Les gens m’en ont tellement parlé. C’est l’arrêt à Barcelone en 2001-2002 (tête en reculant). Ce genre d’arrêt, tu ne peux pas le travailler à l’entraînement (en rigolant). Sinon, depuis que je suis revenu de ma blessure au genou, il y a celui de St-Etienne ».

Sa boulette ? « J’ai cru que ce serait celle que je fais à St-Etienne. Heureusement Karim a égalisé. Celle qui me vient à l’esprit, c’est ce but encaissé face à Rennes sur la pelouse de Gerland. Tu t’attends à prendre le ballon et il heurte ta tête avant d’entrer à la suite d’un faux rebond ».

Un partenaire ? « Flo Laville, car il représente le défenseur modèle à mes yeux. Et puis on s’était connu en sélection. Flo, il ne lâchait jamais. Il avait cette vertu du combat que j’apprécie ».

Un adversaire ? « Florian Maurice. Difficile à jouer pour un gardien de but. Je crois qu’il le serait encore plus avec les ballons actuels ».

[IMG42905#R]Un entraîneur ? « J’en ai connu 5 (Lacombe, Santini, Le Guen, Houllier, Perrin). Ils sont tous différents. Je connaissais Monsieur Santini l’entraîneur et en dehors puisque son fils est un ami… Nous étions tellement différents avec Paul Le Guen que cela m’a été aussi profitable… »

Une qualité ? « Le travail, le travail, le travail. Et je continue toujours à bosser. Il y a aussi l’envie et je dis souvent l’orgueil. Moi, je n’aime pas me sentir faible, me montrer faible. Je ne le supporte pas ».

Un défaut? "Pour certains, c'est d'avoir joué à St-Etienne".

Le nombre de buts encaissés ? « Je ne sais pas. Si je connaissais le chiffre, je prendrais peur. Et puis pourquoi raisonner ainsi. Pourquoi ne pas parler des arrêts décisifs, de ces buts évités… De toute façon, le gardien n’est pas seul dans un cas comme dans l’autre ».

[IMG42906#L]Le Président Jean-Michel Aulas ? « C'est vrai, je n'ai connu qu'un seul président à l'OL. Une relation de confiance en premier lieu. Un gagneur qui te transmet son envie. Un bâtisseur qui a réussi, qui sait où il veut aller. Sa longévité, son palmarès parlent pour lui. Un profond respect ».

Un souhait ? « La santé et je sais de quoi je parle. Dépasser le record de Chiesa (541 matchs avec l’OL)? On verra. Cela va tellement vite dans le football ».

Enfin, si on lui demande comment il se sent après ses 5 mois d’arrêt, il est catégorique. « Je me sens très bien. J’ai oublié le genou. J’ai retrouvé les sensations. Il faut que je continue à travailler individuellement. Après collectivement, nous devons tous être plus attentifs en match. Après je t’avoue que certaines interrogations que j’ai entendues ou lues ces derniers temps dans les médias à mon sujet, comme sur celui de la hiérarchie des gardiens en France, notamment après ma boulette à St-Etienne ou cette hésitation face à Sochaux m’agacent un peu. Tu as l’impression que certains savent tout ; qu’ils peuvent tout expliquer… »
Sur le même thème