masculins / OL - Bayern J-1

Le Bayern plus fébrile dans les matches retour

Publié le 26 avril 2010 à 08:00 par DC

Avant la demi-finale retour de Champions League qui opposera l’OL au Bayern à Gerland, retour sur les deux performances des Allemands dans la deuxième manche depuis les huitièmes.

Plus qu’une dominante dans le jeu, c’est dans le score que le Bayern est constant. Que ce soit à Florence en huitièmes de finale, ou à Manchester en quarts, les Bavarois se sont inclinés à deux reprises sur le score de 3 buts à 2. Pour autant, pas de raison de se réjouir dans les rangs de l’OL, car à chaque fois, cela a suffit aux hommes de Louis Van Gaal pour passer au tour suivant.

Et comme si la physionomie de ces deux tours n’était pas assez similaire, les deux manches aller s’étaient également soldées par le même score, 2 buts à 1 à domicile pour les Munichois. On peut donc dire que pour ces deux qualifications, le premier round a été déterminant. Malgré tout, on le sait, le retour a son importance. Et pour cause, si la Fiorentina et Manchester n’avaient pas lâché du lest en seconde période, à chaque fois le Bayern serait passé à la trappe.

Les Italiens ont mené successivement 2-0 et 3-1 avant de voir leurs espoirs anéantis par le génie Robben, qui crucifia Sébastien Frey avec une magnifique frappe enroulée en pleine lucarne (65’). Même punition pour les Anglais de MU, qui menaient eux 3 buts à 0 dans leur antre d’Old Trafford. Avant donc, de voir revenir l’ogre bavarois sur ses traces. Olic (43’), puis une nouvelle fois le déroutant Robben (74’) allaient offrir une qualification inespérée au club Allemand.

Méfiance donc, car si cette équipe ne démarre pas très bien ses matches retour, elle se révèle redoutable en seconde période, lorsque la rencontre perd en intensité. Et que dire de Robben, qui enchaîne les coups d’éclat. Si le Bayern se retrouve à ce niveau de la compétition, il lui doit en grande partie.

Sur le même thème