feminines / OL Féminin - MHSC

"Le championnat est de plus en plus relevé"

Publié le 17 mai 2014 à 08:00 par SC

Elle a fait dans le passé le bonheur de Montpellier. Elle fait actuellement celui de l’OL. Camille Abily a été championne de France avec les deux maillots. Un titre qui tendrait les bras à la Lyonnaise de 29 ans en cas de succès contre son ancien club...

Quel regard portes-tu sur cet OL version 2013-14 ?
« Forcément, on a eu une grosse déception lorsqu’on a été éliminées en 1/8 de la Ligue des Champions, alors qu’on avait deux buts d’avance. Même si Postdam est une très bonne équipe, on avait largement la capacité de passer. Ca été une grosse déception. Mais, on a su se remobiliser par la suite. On est toujours en très bonne position pour faire le doublé, avec le championnat et la Coupe de France. Donc, c’est bien.

Pourquoi l’équipe a moins bien tourné que ces dernières saisons ?
Il a manqué un petit détail lors de cette élimination en Coupe d’Europe. Inconsciemment, on se voyait déjà arriver. Cette désillusion nous a servi pour la suite. On s’est remis en question. On a ensuite bien réagi sur la scène nationale. On a montré beaucoup de caractère. C’est de plus en plus difficile. Les autres équipes nous connaissent de mieux en mieux, savent comment on joue. Elles se sont aussi beaucoup renforcées, comme le PSG.

Comment l’équipe vit le départ de Patrice Lair ? L’incertitude au sujet de qui va le remplacer est-elle un facteur d’instabilité ?
C’est comme cela dans le foot, il y a des arrivées, des départs. On retient de lui quatre très belles saisons lorsqu’il était entraîneur. Il ne faut surtout pas oublier tout ce qu’il a apporté à l’équipe. Patrice Lair a un discours très dur. On sait qu’il n’entraîne que quelques années dans un club. Le changement peut nous faire du bien. Il faudra finir sur une belle note…C’est plus difficile de gérer par exemple pour les filles qui ne seront plus sous contrat. On fait confiance au club et au Président pour trouver quelqu’un de compétent. On est donc dans l’attente. On partira sur de nouvelles bases.

Comment vois-tu ce match et cette équipe de Montpellier ?
Je pense que le match sera totalement différent par rapport à celui de Coupe de France. En Coupe, Montpellier était venu nous chercher très haut. On avait su utiliser cela, avec nos joueuses offensives très rapides (6-0). Pour ce match de championnat, je pense que Montpellier va jouer différemment, en restant très regroupé.

Est-ce que c’est le match pour le titre de championnes ?
Mathématiquement, non. Il reste encore 3 matches et nous avons 5 points d’avance sur Paris. Il faut donc encore gagner 2 matches. On a un joker. C’est toujours important de l’emporter sur nos concurrents directs. Mais, c’est sûr qu’une victoire ce week-end nous donnerait quasiment le titre.

Est-ce que décrocher un doublé serait finalement une bonne saison ?
Oui, ça le serait. Le PSG s’est beaucoup renforcé, donc remporter les deux compétitions nationales serait une belle performance. Notre objectif de début de saison était effectivement de gagner la Ligue des Champions. Si on l’avait fait, la saison aurait été excellente. Ce n’est pas le cas.

Je souhaite gagner encore des trophées avec l’OL. Je me sens très bien à Lyon. Je veux reconquérir la Ligue des Champions

Quelle suite vas-tu donner à ta carrière ?
Je pense déjà à ma reconversion professionnelle après ma carrière car j’ai 29 ans. Actuellement, je souhaite gagner encore des trophées avec l’OL. Je me sens très bien à Lyon. Je veux reconquérir la Ligue des Champions. Je suis aussi en train de passer les diplômes d’entraîneur. Je ne suis pas focalisée dessus, mais j’y pense. Je voudrais continuer à travailler dans le foot.

Brésil et Etats-Unis en amical avec les Bleues…qu’est-ce qu’il vous manque pour rivaliser dans les grands rendez-vous ?
Il sera justement intéressant de voir ce qu’on peut faire contre ces grosses nations du foot féminin. On a beaucoup travaillé pour. Depuis l’arrivée de Bergerôo, on essaie de corriger les petits détails qui n’allaient pas. On va donc essayer de mettre en place tout cela contre des grosses équipes. Ce n’est pas la même chose que de le faire contre des plus petites nations. Ça va être un bon test ».

Sur le même thème