masculins / OL - ASSE J-1

Le Derby pour les consultants d'OLTV

Publié le 12 mars 2010 à 12:35 par R.B

Bernard Lacombe, Florian Maurice et Maxence Flachez ont porté le maillot lyonnais, disputé des derbies et ont commenté ou commente les matchs de l’OL… Il est donc question du fameux derby…


BERNARD LACOMBE
"J'avais l'impression

de trahir les gens."

« Dès que je pense au derby, je pense à Geoffroy-Guichard. A mon époque, c’était l’enfer de jouer là bas contre une grande équipe qui avait toutes les qualités et qui était supérieure à l'OL. En début de semaine, tu savais que ce serait très compliqué. Il y avait aussi beaucoup d’engagement. Quand tu voyais la composition de notre groupe ! A St-Etienne, les joueurs étaient moins « dangereux » que nous mis à part Merchadier, Repellini. Affronter les Verts, c’était toujours particulier. On affrontait l’équipe qui brillait sur la scène européenne. Un souvenir ? Je crois que juste après un derby à Gerland où nous avions fait 2 à 2,en 77-78, Raymond Domenech était parti à Strasbourg. Il venait de disputer son dernier match avec son club formateur ».

Bernard a disputé le derby avec les deux maillots sur le dos. « Quand je suis revenu à Lyon avec l’ASSE, cela m’a fait bizarre. A l’époque, on entrait par les Lions. Cela me faisait bizarre de faire le déplacement inverse. En arrivant, j’étais mal à l’aise. J’avais l’impression de trahir les gens ».

Et les souvenirs de spectateurs? « J’ai des souvenirs extraordinaires. J’ai assisté à la victoire des Verts à Gerland sur le score de 7 à 1 en 69-70. C’était trois jours après leur victoire contre le Bayern 3 à 0. Je me souviens encore d’une défaite lyonnaise 5 à 4, en 63-64,  avec les deux gardiens de l’équipe de France face à face : Aubour et Bernard ».


FLORIAN MAURICE
"Il reste toujours la

suprématie régionale"

« Important. Un match que l’on a envie de gagner. Important aussi pour les supporters, même si aujourd’hui, ce match vient après un grand événement européen. Il reste toujours la suprématie régionale. Un souvenir ? J’étais gamin et présent au stade le jour du record d’affluence. De la folie. En tant que joueur j’ai marqué dans un derby à Gerland. Chez les jeunes, il y avait beaucoup d’engagement. Cela pouvait même aller jusqu’à des bagarres. En pros, c’était engagé, mais différent. Je sais aussi  joué le jour où les Verts ont remporté leur dernière victoire dans un derby. Pour l’instant c’est historique. Mais cela date et à cette époque, l’OL n’avait pas le même niveau ».

Après le gamin et le joueur, le consultant. « Je me souviens évidemment du coup franc de Benzema lorsqu’il égalise dans le temps additionnel. J’ai du dire des bêtises. J’ai vraiment explosé. Un moment fabuleux. Un grand souvenir de consultant. Et puis c’était particulier de revenir ainsi à St-Etienne car je n’y vais jamais… »


MAXENCE FLACHEZ
"Le Derby, c'était

synonyme avant tout
de victoire obligatoire"

Derby, c’était synonyme avant tout de victoire obligatoire. Les supporters retenaient les deux dates. On sentait surtout l’importance de ce rendez-vous chez les supporters. On sentait vraiment la rivalité. En jeunes, c’était plus engagé sur le terrain que chez les pros. Il y avait aussi à mon époque plus de joueurs locaux dans les deux formations. En pros, j’en n’ai pas beaucoup gagné. Et pour l’instant on fait partie de l’histoire avec certains en ayant joué le dernier derby remporté par les Verts en avril 94. J’espère que nous allons restés longtemps encore dans l’Histoire ».

Sur le même thème