masculins / Comuniqué

Le droit à l’image en question…

Publié le 09 avril 2008 à 17:34

Le Conseil d’administration d’OL Groupe a pris connaissance avec un grand étonnement des termes du rapport du sénateur socialiste du Pas-de-Calais Michel SERGENT qui préconise de remettre en question le principe du droit à l’image collectif en vigueur depuis 2003.

Le Président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel AULAS qui est par ailleurs vice-président de la L.F.P., membre du board de l’E.C.A. et du Groupe de travail de la F.I.F.A. sur le football des clubs rappelle que ce droit à l’image collectif a permis à des joueurs internationaux comme Karim BENZEMA et Jérémy TOULALAN de prolonger récemment leur contrat et donc de continuer à évoluer en Ligue 1 la saison prochaine. Ce droit à l’image a également permis aux clubs de conserver ou de faire venir des internationaux, comme l’Olympique Lyonnais dont les 24 joueurs internationaux contribuent à la valorisation de la Ligue 1.

Jean-Michel AULAS attire l’attention des parlementaires sur les effets néfastes que produiraient inévitablement une telle initiative sur le football français qui se retrouverait alors dans une situation de très grande précarité par rapport à ses concurrents européens.

Le football français vivrait sans aucun doute un nouvel exode massif de ses meilleurs joueurs et l’écart avec les clubs étrangers ne ferait que s’amplifier.

A l’heure où chacun s’interroge sur les moyens de rendre plus concurrentiel le football français et alors que le Secrétaire d’Etat à la prospective Eric BESSON vient justement de se voir confier une mission sur la compétitivité du football français, la simultanéité des propos du sénateur Michel SERGENT interpelle.

Comment parler d’élitisme après de telles déclarations ! Retrouvez tous les services de l'OL au 3969 (0,34 €/min) P Avant d'imprimer cet email, réfléchissez à l'impact sur l'environnement, merci