Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OM - OL J-1

« Le groupe a la compréhension des choses que je demande »

Publié le 26 octobre 2012 à 10:34 par R.B

Quelques heures après le succès face à l’Athletic Bilbao l’entraineur lyonnais est revenu sur le succès de son équipe… sur le match à l’OM… sur le comportement de son groupe…

 Est-ce-que c’est désormais plus facile de ne penser qu’au championnat jusqu’à la fin de l’année après ce succès face à l’Athletic ?
«. Non. Tant que mathématiquement, il y a un doute pour la qualification, on ne peut pas raisonner ainsi. »

Est-ce-que la fraicheur physique de votre équipe vous a plu ?
« Le physique est toujours lié au mental. Je vois les choses comme cela. On a le physique parce qu’on a eu le mental d’aller chercher la victoire. C’est vrai que les joueurs ont fait des efforts importants et qu’ils ont bien fini ce match. La fraicheur apportée par le turn over est un des éléments. Mais le turn over sert aussi à concerner tout le monde et pas que sur un match. Il y a un double objectif ».

Où en sont Gourcuff, Grenier, Bastos ?
« Je ne suis pas certain que le match à Marseille marquera le retour de Yoann. Il est tout proche de son retour. Quand il reviendra j’attendrais de lui ce que j’attends d’un joueur qui a été absent 10 semaines. Il faut qu’il retrouve des automatismes dans tous les domaines. Mon exigence sera progressive. On le relancera en prenant soin que sa blessure ne l’handicape pas.  Les déclarations du président ? Cela ne changera rien pour lui. En ce qui concerne Clément Grenier, il est lui aussi sur le chemin du retour. Je ne sais pas encore s’il sera opérationnel dimanche. Quant à Michel Bastos, il n’est pas opérationnel. Il souffre du dos de manière alternative ».

Le déroulement du match face à Bilbao est une bonne préparation pour un match comme celui de dimanche

 Que vous inspire ce match à Marseille et les derniers résultats de l’OM ?
« Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle que l’OM reste sur deux défaites de rang. Dans cette spirale pas très positive, l’OM va tout faire pour inverser la tendance négative. Est-ce un match pour être le dauphin du PSG ? A l’heure actuelle, ce n’est pas complétement faux. Mais on est encore loin de la ligne d’arrivée. Il va se passer beaucoup de choses… Il ne faut pas oublier d’autres équipes comme le TFC, le VAFC… On va à Marseille avec beaucoup d’envie et d’humilité. Il faudra de la solidité mentale, individuelle et collective sans oublier de jouer. On a montré que l’on était capable de produire du jeu. Le déroulement du match face à Bilbao peut nous servir car on a traversé des moments difficiles avant d’inverser la tendance. C’est une bonne préparation pour un match comme celui de dimanche ».

Les déclarations de Lisandro ?
« Je discute très souvent avec lui comme avec d’autres joueurs. Moi, je retiens aussi des déclarations de « Licha » qu’il est au service de l’équipe. Au final, je n’ai pas appris grand-chose… Ce qui m’importe, c’est que l’équipe gagne, l’état d’esprit du groupe… Si on veut aller loin, c’est avec un groupe au service du collectif. Tout le monde le sait. Et le groupe a la compréhension des choses que je demande ».

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème