masculins / OL - Lille J-1

Le groupe des 18 lyonnais pour Lille

Publié le 22 septembre 2006 à 14:05 par R.B

18 joueurs ont été retenus par Gérard Houllier ; Cacapa et Carew ne sont toujours pas aptes ; Tiago, affaibli en cours de semaine par une rhinopharyngite, sera absent et Ben Arfa jouera avec la CFA face aux Verts

Le groupe :
Coupet, Vercoutre – Diarra, Réveillère, Cris, Abidal, Clerc, Berthod, Malouda, Fred, Toulalan, Juninho, Benzema, Källström, Müller, Govou, Squillaci, Wiltord.

Gérard Houllier :

A l'issue d'un entraînement à huis clos de très grande qualité, l'entraîneur olympien s'est longuement attardé avec les médias. Il a d'abord indiqué que Cacapa devrait certainement reprendre la course la semaine prochaine, chose qu'à déjà faite John Carew.

Gérard, Lille est-il la bête noire de l’OL ?
« Je ne crois pas à ce genre de chose. La saison dernière, nous avons subi 2 défaites dans des circonstances particulières. La première, certains joueurs étaient déjà en vacances et l’équipe était un peu cuite après une très bonne première partie de saison. La seconde, nous étions encore obligés de courir alors que nous avions remporté le marathon avec 20 minutes d’avance. Cela n’enlève rien aux performances des Nordistes. Et il faut se souvenir de la fessée endurée au match retour. »

Comment voyez-vous ce match ?
« Ce sera très intéressant pour eux comme pour nous. C’est une rencontre de Champions League. D’ailleurs, il nous reste 3 matchs de Champions League à disputer avant la trêve internationale. Je pense que ce sera un match ouvert, car même si Lille viendra pour bien défendre, cette équipe a aussi d’autres arguments offensifs que la majorité des autres formations qui se déplacent à Gerland. J’aime bien ce que fait cette équipe ; j’aime bien Claude Puel. Lille et l’OL se ressemblent ? Non. Les 2 équipes n’ont pas la même structure, la même philosophie en reconnaissant que cela va, de part et d’autre, aussi vite dans un sens que dans l’autre sur le terrain ».

Lille est-il votre principal concurrent et la position actuelle de Marseille un plus pour vous?
« Le LOSC est un rival au même titre que le PSG, l’OM, Lens, Bordeaux, Nancy, Le Mans… Ce championnat est homogène, compact. Il ne faut négliger aucune équipe, aucun détail et toujours se préparer de la meilleure des manières. Nous nous essayons d’apporter une réponse à chaque adversaire, chaque match. Je n’aime pas faire des calculs d’apothicaire. L’OM ? C’est un excellent éperon pour l’OL. Elle nous pousse à rester au sommet de notre jeu et de nos performances. Mieux, elle nous donne envie de nous élever. »

A domicile ou à l’extérieur, même combat ?
« Oui. Mais à Gerland, les équipes adverses passent 60% de leur temps à défendre. IL faut donc trouver les solutions ; et puis en début de saison, il faut aussi retrouver de la fluidité. Le match du Real a montré que nous savions être performants. Il nous a libéré avec 2 registres différents ».

Un mot sur vos choix ?
« Vous verrez. Mais je peux vous dire que Toulalan et Juninho vont jouer. Depuis le début de saison, l’équipe joue bien ; elle marque des buts ; elle est en tête du championnat. Compte tenue des circonstances de ce début de saison, tout ceci à signaler. Je suis admiratif par ce que les joueurs ont fait. Les choix ? C’est en fonction des besoins, des circonstances… la concurrence interne, chez nous, est saine, positive car nous avons des joueurs de qualité et parce que les gars ont compris que l’intérêt collectif primé sur celui individuel. Ils savent aussi qu’individuellement, ils tireront profit ce cette réussite collective. J’avoue que c’est plus facile pour moi cette saison de faire des choix et que la concurrence est encore plus positive. Il n’y a quasiment plus de différences entre les joueurs, même si je tiens à affirmer, notamment, haut et fort que Juninho est une valeur incontournable de mon jeu. Les joueurs ont tous progressé. Et dans mes changements, j’essaie le plus souvent de changer un joueur par ligne ».
Sur le même thème