masculins / OL - PSG J-1

Le groupe lyonnais pour le PSG

Publié le 24 octobre 2006 à 15:55 par R.B

18 joueurs pour la venue du PSG avec Rémy, mais aussi Cacapa, Berthod, Ben Arfa… Abidal et Malouda seront absents tout comme Juninho, Fred, Müller, Coupet…

Le groupe :
Vercoutre, Hartock – Réveillère, Clerc, Cacapa, Cris, Squillaci, Berthod, Toulalan, Tiago, Källström, Diarra, Ben Arfa, Govou, Wiltord, Benzema, Carew, Rémy

Gérard verra-t-on une équipe new-look contre le PSG ?
« Pas vraiment. Le seul joueur que je fais reposer, c’est Abidal. Les autres sont indisponibles. Cacapa et Carew ? Cela fait longtemps qu’ils n’ont pas joué, mais ils se sont entraînes. Le Foot, c’est comme le vélo… cela ne s’oublie pas. Il n’y aura pas beaucoup de changements par rapport à Marseille. Certes, il y aura au moins le côté gauche ».

La Coupe de la Ligue ?
« C’est une compétition comme les autres ; on la joue pour la gagner. Il faut rester sur une dynamique de victoire. C’est important de garder la même trajectoire. J’ai déjà utilisé tout le groupe. A Lyon, il est important de ne pas faire d’erreurs ; il faut mettre tous les atouts de son côté. Cela passe par exemple par la victoire. Notre volonté est de l’emporter à chaque fois. On ne vous manque pas si vous avez la moindre faiblesse. Le PSG mercredi soir? On y va pour gagner ; pas question de baisser le pied de l’accélérateur. Les matchs à domicile ne sont pas plus difficiles que ceux à l’extérieur, même si les adversaires se livrent moins ».

Comment remplacer Fred ?
« Il y a Carew et Benzema. Je vais utiliser les 2 joueurs. Ils seront très utiles. La fraîcheur sera importante. Fred va manquer 13 matchs. Wiltord dans l’axe ? A priori non ; j’en ai besoin ailleurs. Il y a Govou et Rémy qui peuvent évoluer dans 2 registres ; il y aussi Bettiol… Il est évident aussi que je tiens compte en autre des complémentarités ».

Pouvez-vous encore progresser ?
« On peut toujours s’améliorer. Il faut le vouloir. On doit arriver à reproduire 9 fois sur 10 le type de match réalisé à Marseille. Nous sommes dans une phase de progrès. Insistons pour progresser encore, cela nous servira pour la suite. Evitons toutes formes de relâchement, même si cela n’est pas dans notre manière d’être ».
Sur le même thème