masculins / Lille - OL

Le groupe lyonnais pour Lille et les réactions

Publié le 10 novembre 2004 à 13:01 par R.B

[IMG3761L]On savait que Coupet, Cacapa et Wiltord seraient absents en raison de leurs problèmes physiques du moment. Essien, lui, est suspendu. A ces joueurs qui resteront au chaud mercredi soir, s'ajoute Cris que le coach lyonnais veut faire souffler et Malouda qui a ressenti une petite gêne en haut de la cuisse. <b>Le groupe lyonnais</b> : Puydebois, Hartock – Réveillère, Diatta, Abidal, Hima, Berthod, Gomez, Clement, Diarra, Juninho, Bergougnous, Benarfa, Govou, Frau, Nilmar.

On s'attendait à quelques nouveautés dans la liste des 16 joueurs retenus pour le voyage à Lille. On savait que Coupet, Cacapa et Wiltord seraient absents en raison de leurs problèmes physiques du moment. Essien, lui, est suspendu. A ces joueurs qui resteront au chaud mercredi soir, s'ajoute Cris que le coach lyonnais veut faire souffler et Malouda qui a ressenti une petite gêne en haut de la cuisse.



Le groupe lyonnais :



Puydebois, Hartock – Réveillère, Diatta, Abidal, Hima, Berthod, Gomez, Clement, Diarra, Juninho, Bergougnoux, Benarfa, Govou, Frau, Nilmar.





Paul Le Guen :



« Place effectivement à d'autres jeunes. Nous avons envie de faire un beau parcours dans cette Coupe. Les jeunes auront la possibilité de jouer. On ouvre la porte ; à eux de saisir l'opportunité. C'est un match intéressant à jouer contre une belle équipe. Nous voulons nous qualifier. Ces Lillois ont un effectif de qualité. L'entraîneur l'utilise bien. Il est complet ; s'appuie sur une défense solide et une très bonne organisation. Ce groupe joue sur tous les tableaux. Il dispose d'une des meilleures charnières centrales de Ligue 1. Les Nordistes respectent les bases du jeu pour avoir des résultats. Nous, on a des arguments pour s'imposer, même s'il y a des changements. Ces changements sont logiques en raison de la répétition des rencontres. On a un groupe large ; il est ambitieux. J'aimerais retourner au Stade de France avec lui. C'est toujours un moment privilégié. Pour ce match à Lille, je ne pense pas aux prolongations, ni aux tirs au but. Nous ne les avons pas travaillés à l'entraînement… Nous avions fait la même chose avant le Trophée des Champions… Le fait d'avoir complètement couper lundi, cela a fait du bien aux têtes et aux organismes ».



Eric Abidal :



« Cela me fait forcément plaisir de retourner à Lille, même si c'est en Coupe de la Ligue. J'ai gardé beaucoup d'amis dans le foot et en dehors. La réussite actuelle des Lillois ne me surprend pas. Claude Puel m'a fait découvrir le championnat de France. Je connais sa façon de travailler. Il y a de l'engagement et de la solidarité dans le jeu lillois. Ces Nordistes sont des guerriers. L'accueil ? Peu m'importe, mais j'espère que je ne serais pas sifflé. Si nous battons Lille, nous continuerons notre série et nous marquerons un peu plus les esprits. La force de Lille ? Cette équipe n'a rien à perdre à chaque match. Cette compétition fait partie des objectifs de l'OL. Je n'ai jamais joué au Stadium Nord. Je sais qu'il va y faire froid et pour l'ambiance, ce n'est pas terrible. Quant à ma cheville, elle a tournée à Lens, mais en serrant les dents, elle ne me fait pas mal ».



Pierre-Alain Frau :



« C'est important de gagner. Nous sommes sur une bonne série que nous voulons prolonger. On s'attend à un match difficile contre une bonne équipe solidaire. Il y a du talent ; ce groupe est difficile à bouger. Ce sera, comme en championnat, compliqué. Il est évident que j'aimerais garder ce trophée conquis la saison dernière avec Sochaux, même si à tout prendre, je préfère être champion de France avec l'OL. La Coupe a toujours un parfum particulier, puisqu'il y a un qualifié et un éliminé à chaque match. Mais sur le fond, cela reste une rencontre de football ».



Bryan Bergougnoux :



« J'ai été content de rejouer avec ce groupe à Lens samedi dernier et qui plus est dans un stade où j'ai débuté ma carrière en Ligue 1. En plus, j'ai retrouvé avec plaisir Eric Carrière. Mercredi, il y aura beaucoup de jeunes dans le groupe. A nous de nous illustrer. Nous avons la chance de pouvoir nous exprimer. En étant plusieurs jeunes dans le groupe, on a moins de pression. On se connaît tous. Lille ? Ce sera difficile. Cette équipe aura à cœur de nous faire tomber. Il faudra être tout de suite dans la rencontre. Il n'est pas question de brader cette compétition. Plus il y a de matches à disputer et plus les jeunes ont des chances de jouer. On en parle entre nous. Il ne faut pas décevoir. On travaille beaucoup dans l'ombre. Là, on sera en pleine lumière. J'ai le sentiment que je continue à progresser ; même quand je suis sur le banc en Champions League, j'apprends. Et de jouer, c'est important pour moi dans le cadre de l'Equipe de France Espoirs. En restant avec le groupe CFA, cela pourrait être plus compliqué à terme pour rester en sélection, qui est aussi un de mes objectifs de la saison… ».



R.B

Sur le même thème