masculins / Sochaux - OL J-1

Le jeu lyonnais: Il y a analyse... et analyse!

Publié le 11 janvier 2005 à 09:10 par R.B

[IMG4148L]L'excellente enquête publiée ce mardi 11 janvier 2005 dans les colonnes de <b>France Football </b>sous le titre, <b>les 20 clubs de Ligue 1 au scanner</b>, mérite quelques commentaires en ce qui concerne l'OL. Principalement parce que cette analyse porte sur les 3 dernières rencontres de la phase aller, pas du tout représentatives du jeu chiffrés des Gones...

L'excellente enquête publiée ce mardi 11 janvier 2005 dans les colonnes de France Football sous le titre, les 20 clubs de Ligue 1 au scanner, mérite quelques commentaires en ce qui concerne l'OL.



Tout d'abord cette analyse « générique » porte sur les rencontres Ajaccio – OL, Bordeaux – OL et OL – OM, ce qui pour ceux qui suivent l'actualité des Lyonnais, ne correspond pas, en moyenne, aux matches références des Gones cette saison. Ce sont en effet les 3 dernières rencontres de la phase aller avec un degré de fatigue « trop marqué » dans les rangs olympiens ; tout le monde l'a constaté. Et sur ces 3 confrontations, Essien a joué la moitié de son temps dans l'axe de la défense, alors qu'il est milieu de terrain. Réveillère a manqué la rencontre à Ajaccio et Abidal n'a disputé que celle face à Marseille…



Ces constats donnent donc des chiffres moyennés qui ne correspondent pas à la véritable tendance de l'équipe entraînée par Paul Le Guen. Chiffres que le Site Internet publie régulièrement après chaque match.



Le nombre de tirs par match de l'OL est donc de 14 en moyenne par match au lieu de 10 ; le nombre de tirs cadrés est de 5 (au lieu de 6). Du coup l'OL ne cadre pas comme cela a été écrit 80% de ses frappes! Le nombre de corners est de 5 (au lieu de 3) ; le nombre de fautes subies est de 17 (au lieu de 15)…



Quant aux tireurs, le constat réel est différent de celui formulé par cette enquête. Frau avec 40 tirs arrive en tête devant Malouda 32, Juninho 32, Essien 31, Govou 27, Wiltord 15, Elber 13, Nilmar 12, Diarra 12… Les attaquants détiennent bien la palme des tentatives, d'autant que ce sont les éléments du groupe qui tournent le plus avec le coaching de Paul Le Guen. Enfin pour le signe particulier, Juninho l'artificier, il faut savoir que ces tentatives sont uniquement relatives à des coups francs ; le chiffre étant d'ailleurs de 5 au lieu de 7. Pour mémoire sur ses 32 tentatives comptabilisées depuis le début du championnat, le Brésilien a frappé 23 fois sur coups francs et 2 fois sur pénalty ! Sur les 3 dernières rencontres analysés, Govou a tiré lui aussi 5 fois et Frau, effectivement, 4 fois.



Evidemment… ces remarques changent pas mal de choses sur les analyses publiées ! Mais autant avoir les bons chiffres…



R.B

Sur le même thème