masculins / Milan AC - OL J-2

Le Milan AC chute à Lecce

Publié le 02 avril 2006 à 12:59 par BV

Si chacun aura relevé à juste titre que l’équipe alignée hier soir par Carlo Ancelotti diffère notablement de celle que vont affronter les Lyonnais dans 3 jours, force est de constater que la chute du Milan AC, après 15 matchs sans défaite, arrive au plus mauvais moment.

Après une période d'invincibilité de 12 matchs de Série A et 3 de Champions League, les Rossoneri sont tombés sur la pelouse de Lecce, 19e du classement. A la veille de leur quart de finale retour contre l’OL, les Milanais se sont singulièrement compliqués la tâche. En s’inclinant sur la plus petite des marges, ils voient leurs rivaux de l’Inter revenir à 2 points de la seconde place grâce à une victoire 3 buts à 0 contre Messine.
Ils ne peuvent également que constater la perte du titre au profit de la Juventus Turin, pourtant tenue en échec à Trévise. Avec 9 points de retard sur les Bianconerri, ils voient pour la seconde année d’affilée leurs espoirs de Scudetto s’envoler sur le terrain de Lecce.

Malgré une nette domination durant la première mi-temps, les coéquipiers d’un Gilardino en manque cruel de réussite ont confirmé leurs difficultés offensives. En l’absence de Chevtchenko, en délicatesse avec ses tendons, avec Inzaghi sur le banc, les Milanais ne sont pas parvenus à concrétiser leurs nombreuses occasions et se sont laissés surprendre à la 53e minute sur un but de l’Ivoirien Konan.
Les retours de Maldini, Cafu et Ambrosini n’ont pas permis à une équipe fortement remaniée de se dépêtrer du piège tendu par les coéquipiers de Vucinic.

Malgré une bonne rentrée à une demi-heure de la fin de la rencontre, le Brésilien, encore à court de compétition, pourrait bien mardi céder son habituel couloir droit au profit d’un Maldini pourtant peu à son avantage. Si les retours de Nesta, Serginho, Gattuso, Kaka, Inzaghi et Chevtchenko devraient singulièrement changer la face de ce Milan balbutiant, ce faux-pas demeure source d'inquiétude. Même si chacun se veut optimiste dans les rangs rossonerri à l’image d’un Carlo Ancelotti pour lequel « cette défaite ne change rien », les Milanais ont préparé de la plus mauvaise de manières leur opposition face aux Lyonnais.
La confiance reste pourtant de mise à 3 jours du quart de finale retour. S’appuyant sur l’histoire récente du club de Silvio Berlusconi en Champions League, les Lombards soulignent qu’avant leur sacre continental en 2003, ils s’étaient inclinés à deux reprises 1 à 0 à Empoli puis Brescia avant de se qualifier contre l’Ajax puis l’Inter.

L’équipe du Milan AC :
Dida- Simic (Cafu, 60e), Maldini (cap.), Kaladze, Jankulovski – Ambrosini, Pirlo, (Seedorf, 65e), Vogel – Rui Costa – Amoroso (Inzaghi, 56e), Gilardino.
Sur le même thème