masculins / Bilan

Le mois de décembre 2013

Publié le 03 janvier 2014 à 08:15 par SC

Pour leur dernier marathon de l’année, avec sept rendez-vous dans trois compétitions différentes, les Lyonnais n’ont été défaits qu’une seule fois, contre Paris. Ils auraient pourtant pu espérer un meilleur bilan comptable s’ils avaient su mieux gérer leur avance.

 Ils ont fait beaucoup trop de cadeaux à leurs adversaires en cette période d’avant-fêtes. Les Lyonnais peuvent nourrir des regrets sur ce dernier mois de l’année. Des regrets, ils n’en ont pas eu contre le PSG. Au Parc, les joueurs ont pourtant montré un visage séduisant durant les trente premières minutes, inquiétant même leur adversaire. Puis, la machine parisienne s’est mise en route. Un doublé d’Ibrahimovic sur pénalty, un but de Cavani et un de Silva sont venus calmés les ardeurs lyonnaises.

Il fallait oublier ce match à part pour se concentrer sur la réception de Toulouse et se relancer. Poussive dans le jeu, l’équipe parvient à ouvrir le score par l’intermédiaire de Lacazette. On se dit alors que le plus dur a été fait. Mais, comme face à Valenciennes, l’OL voit son adversaire revenir à hauteur sur sa deuxième frappe cadrée du match. Deux nouveaux points de perdus dans son jardin…il faut forcément aller chercher des points loin de ses terres.

Cet endroit n’était certainement pas le plus propice pour le faire. A Bastia, il a fallu une sacrée force de caractère pour s’imposer 3 à 1 contre une équipe invaincue chez elle, qui plus est après avoir été mené au score. Lacazette, Benzia et Gomis ont conclu une belle prestation collective. Déjà qualifiés en 1/16 d’Europa League mais une première place en jeu, Rémi Garde avait décidé de faire tourner pour le déplacement au Vitoria, avant une échéance importante en L1. Une victoire 2 à 1 et une place de leader assuré, l’objectif était parfaitement atteint. "Antho" avait ce soir-là fait son retour dans la cage.

Dommage, rageant, regrettable…autant de mots pour qualifier cette soirée. L’OL avait tout bien fait contre l’autre Olympique, celui de Marseille. Notamment en première mi-temps, où les Lyonnais ont réalisé une très grande prestation, couronnée de deux superbes buts, celui de Lacazette puis celui de Gomis. Mais, le but inespéré de Gignac à la dernière minute du premier acte redonnait espoir aux Phocéens. La domination de l’OL reprend de plus belle au retour des vestiaires, sans jamais accentuer son avance. Un but chanceux de Thauvin remet les deux équipes à égalité. Deux nouveaux points s’envolent, alors que ceux-ci leurs tendaient les bras…

 On a bien cru que le scénario allait se répéter trois jours plus tard. Contre Reims en 1/8ème finale de la Coupe de la Ligue, les Lyonnais ont tout le temps été devant, mais se sont fait peur. Après une première mi-temps sans but, Gomis puis Lacazette donnaient l’avantage aux leurs. Quelques secondes plus tard, Reims égalisait. Gourcuff redonnait de l’air aux Lyonnais, qui encaissaient la réduction du score sur pénalty. Cette fois-ci, la longueur d’avance sera conservée jusqu’au bout…

Ce ne sera pas le cas le week-end d’après à Lorient en championnat. Tout avait une nouvelle fois bien commencé. Gourcuff, d’une splendide talonnade, trouvait Grenier pour le premier but et Gomis concluait un beau mouvement collectif pour le second. L’OL se baladait. Aboubakar, puis Traoré à la dernière seconde, allaient gâcher la fête. Beaucoup de points de perdus…à la trêve, l’équipe est 10ème à 15 points du podium et du LOSC.

 

Sur le même thème