masculins / Rétrospective

Le mois de février

Publié le 21 juin 2011 à 08:00 par EC

Entre le derby retour, le huitième de finale aller de Ligue des Champions, et le choc face au leader lillois, les Lyonnais avaient fort à faire ce mois-ci. En cette période charnière, les Lyonnais ont réussi à ne rien galvauder pour la suite de la saison…

  C’est un mois de février costaud, mais excitant, qui attendait les Lyonnais. Et pour cause. L’OL débute en recevant Bordeaux pour un choc attendu, même si les Girondins ont, semble-t-il, perdu de leur superbe cette saison. Et c’est par un 0-0 que se termine ce premier match de février, résultat qui fait perdre trois places aux Lyonnais, les reléguant en sixième position.

Puis, arrive l’évènement que beaucoup attendaient avec impatience : le match retour contre Saint-Etienne, à Geoffroy-Guichard. L’OL avait à cœur de laver l’affront subi au match aller qui les avait relégués en dix-huitième position du classement. Et ils y parviennent de fort belle manière : ils battent les Verts 4-1 chez eux, après avoir été mené 1 à 0. Les hommes de Claude Puel ne s’arrêtent pas là : le match suivant, ils étrillent Nancy 4 à 0 à Gerland avec, notamment, un des buts de l’année signé Jimmy Briand (ciseau retourné sous la barre).

C’est alors que surviennent deux matches charnières pour la suite de la saison, deux chocs, deux duels sans merci : le premier face au Real Madrid, en huitième de finale de Ligue des Champions, et le second à Lille, face au leader de Ligue 1.

Deux matches totalement différents qui se terminent sur… le même résultat : 1-1. A Gerland, contre le Real de Karim Benzema, Les Lyonnais subissent. Ils sont d’ailleurs sauvés deux fois par leurs montants, avant d’être menés après un but de l’ancien lyonnais, tout juste entré en jeu. Mais,  à sept minutes de la fin, Bafé Gomis égalise alors qu’une défaite semblait se profiler. C’est donc la première fois que l’OL ne bat pas le Real à Gerland. Alors, les chances de qualification lyonnaise semblent faibles, et José Mourinho sera peut-être le premier entraineur du Real Madrid à éliminer l’OL de la Ligue des Champions…

La rencontre face au leader, Lille, se termine donc sur le même résultat. Les Lillois ouvrent le score en début de match par l’intermédiaire de Moussa Sow, mais Kim Källstrom égalise vingt minutes plus tard. Au final, dans un match où les Nordistes ont dominé mais où les Lyonnais ont eu des opportunités de prendre les devants, le match nul semble logique. L’OL est cinquième, à quatre points de leur adversaire du jour.

 

Photos

OGC Nice - OL

10 photos

Sur le même thème