masculins / Bilan

Le mois de juin 2013

Publié le 30 décembre 2014 à 08:15 par R.B

C’est le premier mois de l’année footballistique lyonnaise. Le moment pour les joueurs de rechausser les crampons, puis de débuter le traditionnel stage de préparation à Tignes. Ils doivent faire vite et bien, les premières échéances sont déjà proches.

Tout juste un mois de vacances et les Lyonnais remettaient le bleu de chauffe. Forts de leur belle fin de saison, avec à la clé une troisième place synonyme de qualification pour le 3ème tour préliminaire de la Ligue des Champions, la bonne humeur et les sourires étaient largement présents lors du retour à l’entraînement le jeudi 27 juin. Tout le monde n’était pourtant pas là. Certains joueurs, Samuel Umtiti et Naby Sarr, continuaient leur belle aventure au Mondial avec les U20 de l’équipe de France, d’autres profitaient de quelques jours de repos supplémentaires après avoir prolongé leur saison précédente avec des rendez-vous internationaux.

 Et puis, le mercato estival était inéluctablement aussi passé par là… Anthony Réveillère ne faisait plus partie de l’équipe, son contrat étant arrivé à expiration le mois dernier. Dejan Lovren a quant à lui été transféré de l’autre côté de la Manche, à Southampton. Une nouvelle silhouette aussi dans le groupe lyonnaisGaël Danic avait dix jours plus tôt paraphé un contrat de deux ans avec le club. Cette reprise à Tola Vologe a ainsi permis à l’ancien milieu de terrain de Valenciennes de faire connaissance avec ses nouveaux coéquipiers mais aussi et surtout d’échanger des premiers ballons.

Oui, il n’y avait pas de temps à perdre…Les entraînements se sont enchaînés tout le restant de la semaine, avec deux séances par jour. Une bonne façon de remettre en route la machine, avant de lui infliger de dures épreuves en prenant de l’altitude dans les montagnes des Alpes. Les Lyonnais étaient arrivés à Tignes le dimanche midi. Une collation et une randonnée de deux heures vers le col du Palet…un léger avant-goût de ce qu’allait être ce stage, physique et intense. Ils n’avaient vraiment pas le temps, le retour à la compétition avec une échéance européenne cruciale se profilait bientôt.

 

Sur le même thème