masculins / G.Ajaccio - OL

Le paradis passe par l'enfer

Publié le 10 avril 2012 à 10:25 par GG

En cette fin de saison, les joueurs de Rémi Garde rêvent de visiter deux fois le Stade de France. Mais pour accéder une deuxième fois au paradis, il faudra se sortir de l'enfer promis par les Corses du Gazelec Ajaccio.

 En cette fin de saison, les joueurs de Rémi Garde rêvent de visiter deux fois le Stade de France. Déjà qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue, les lyonnais sont à un match de disputer leur huitième finale de la Coupe de France (4 victoires, 3 défaites). Mais pour accéder de nouveau au paradis, il faudra se sortir de l'enfer promis par les Corses du Gazelec Ajaccio.

Habitués à jouer dans leur petit stade de Mezzavia, les joueurs du Gazelec évolueront, comme contre Montpellier (1-0), dans l'enceinte voisine de l'AC Ajaccio, à François Coty. Mais le climat sera quand même fortement hostile. Les Lyonnais sont prévenus et se sont préparés à tout, surtout à affronter une équipe solide. Deuxième du national, le GFCO affiche en effet des statistiques impressionnantes. Meilleure défense de leur division (25 buts encaissés en 31 matchs), meilleure défense à domicile (6 buts concédés en 15 rencontres), les corses qui ont récolté 36 points sur 45 possibles à la maison, n'ont perdu qu'un match dans leur stade et sont invaincus à domicile depuis le 24 septembre 2011 (défaite 0-1 contre Creteil), soit depuis 16 matchs. Trois équipes professionnelles en ont fait les frais. Troyes (1-0 en 1/16e), Toulouse (1-0 en 1/32e) et Montpellier (1-0 en 1/4) se sont en effet déjà échouées sur les rivages corses cette saison en Coupe de France. Fort des ces exploits, le Gazelec qui n'avait jamais dans son histoire dépassé le stade des quarts de finale (saison 91-92, défaite 2-0 contre Monaco), rêve donc désormais de monter à Paris disputer la finale.



Mais en face, Lyon, qui n'a plus gagné de titre depuis 2008 (championnat et Coupe de France), entrevoit la perspective de réaliser un nouveau doublé (Coupe de la Ligue, Coupe de France). Après avoir éliminé deux formations du CFA (La Duchère 1-3, Luçon 0-2), et deux clubs de l'élite (Bordeaux 3-1(a.p.), Paris 1-3) l'OL est donc à une marche de la finale. Mais ce rendez-vous en Corse ne tombe pas forcement au bon moment. Trois jours après avoir aligné sa meilleure équipe contre Auxerre, quatre jours avant la finale de Coupe de la Ligue, Rémi Garde choisira-t-il de faire jouer son équipe type ? La question doit faire débat dans le staff, mais ce qui est certain en revanche, c'est que l'entraîneur de l'OL enregistre le retour de Bastos et devra faire sans Gourcuff, Mensah, Ederson (alerte musculaire) et Cris. Le capitaine de l'OL, qui est avec Vercoutre, Réveillère et Källström l'un des quatre rescapés de l'épopée 2008, fait tout pour être rétabli rapidement afin d'être prêt le 28 avril. Date de la finale de la Coupe de France.

Sur le même thème