masculins / Stage de préparation

Le point d’Antonin Da Fonseca sur la préparation

Publié le 08 juillet 2015 à 08:00 par SC

L’un des préparateurs physiques du staff lyonnais fait un premier bilan de la préparation des joueurs olympiens et présente la suite du programme dans ce nouveau cadre de Crans-Montana.

Le début du stage en Suisse

« La première séance a été dure puisqu’on est tombés sur un parcours vallonné. Ça nous a mis tout de suite dans le rythme. Il y a une grosse chaleur alors qu’on pensait trouver de la fraîcheur et elle n’est pas encore là. Hier, dans la continuité du premier jour et de ce qu’on a fait à Lyon, on a bien travaillé. C’était bien. Les joueurs l’ont ressenti durement mais on est aussi là pour travailler. Donc c’est bien, on est dans les objectifs.

La forme des troupes

Les joueurs ont souffert mais beaucoup de la chaleur. C’est très compliqué. Les efforts ne sont pas beaucoup plus durs qu’en saison mais la chaleur et l’altitude sont deux paramètres qui en préparation sont difficiles. Il y a des volumes de jeu importants et on répète les séances jour après jour. Le ressenti des joueurs est important. Ils répondent présents…Il va falloir être vigilant, notamment dans les contacts dans les petits jeux, puisque la fatigue va s’accumuler. Il faut continuer le gros travail de prévention qui est fait avant chaque séance. On croise les doigts. Après, il y a toujours des paramètres non prévisibles. C’est plutôt positif le moment, même s’il y a de la fatigue.

Pas uniquement du physique…

Oui, c’est important de retoucher le ballon. On est rentrés dans une phase où on sait que la maitrise technique en période de fatigue prévaut dans les matchs amicaux. Les équipes en début de saison ne sont pas encore à leur top physiquement donc c’est l’aspect technique dans le dur qui fera la différence.

Crans-Montana, un nouveau lieu à repérer

Il faut prendre nos marques. A nous de se débrouiller pour le faire le plus rapidement possible, sinon on se met vite dans la difficulté. On essaie d’anticiper.

La suite du programme

La semaine, ce sera deux entraînements par jour avec une activité en milieu de semaine. L’objectif va être de bien travailler jusqu’à jeudi. Et puis les entraîneurs se chargeront plus de la préparation du match avec des bases techniques et tactiques.

La rentrée des internationaux

Les internationaux ne vont pas reprendre tout de suite l’entraînement avec le groupe. Ils vont réintégrer à la fin du stage. Avant cela, ils vont reprendre le travail qui a été fait par les autres. La faible altitude nous permet de se calquer sur le programme qui a été fait par les premiers. On prend le temps pour bien les préparer puisque ce sont des joueurs importants. Il n’est pas prévu qu’il participe au premier match. »