masculins / FC Lorient - OL

Le point presse d’Hubert Fournier

Publié le 13 février 2015 à 13:10 par R.B

Le déplacement à Lorient et les prochains matches de l’OL étaient au centre de ce point presse… sans que l’entraineur lyonnais ne se projettent pour autant en termes de points…

Hubert quel est l’état de santé du groupe ?
« Christophe Jallet a ressenti une petite douleur à l’ischio jambier. Il ne s’est pas entrainé ces deux derniers jours. On fera un point samedi. Pour l’instant sa présence est encore envisageable. Alex Lacazette a repris progressivement. Il est sur la bonne voie pour jouer face à Nantes. Même si on avait joué sur une autre surface à Lorient, il n’aurait pas été présent. Il y a encore des étapes à passer ».

Après les rencontres face à l’ASM et le PSG, n’est-ce-pas finalement le plus dur qui commence avec quatre déplacements en cinq journées ?
« Déjà, il fallait se taper ces deux matches ! Et forcément, il va y avoir quatre déplacements en cinq journées. Après, on y verra plus clair sur notre fin de saison. L’équipe est bien physiquement à l’image de sa fin de match face au PSG. Un objectif points ? Ce qui m’intéresse c’est d’avoir actuellement 50 points. On souhaiterait rester leader mais on ne va pas se polluer la tête avec cela. On reste sur du concret. Ce que l’on a n’augure en rien de la suite. Cette suite, il faut la construire en travaillant, en s’améliorant, en gardant l’ambition. La menace, c’est le relâchement qui nous condamnerait de suite. Le meilleur moyen de bonifier nos deux matches nuls, c’est de prendre les trois points face à Lorient en sachant que ce sera difficile, même si elle est la 18ème équipe du championnat à domicile, face à un groupe en forme et qui a relevé la tête. On respecte cette équipe qui aura plus de repères que nous sur sa pelouse. Mais à l’aller, on lui avait posé des problèmes… ».

Est-ce-que l’OL peut encore se cacher dans ses ambitions ?
« On essaie d’avoir une analyse objective. On assume notre première place que l’on aimerait garder encore quelques temps. Après, quand vous avez le PSG aux trousses  et que l’on voit ce qu’il fait depuis plusieurs semaines ! Il faut avoir du recul. Nous ne sommes pas là pour fanfaronner, pour nous enflammer ».

Le terrain synthétique peut-il guider vos choix à Lorient ?
« Oui, cela peut jouer. C’est un facteur important. Ce terrain demande des caractéristiques. Donc, cela interviendra dans les réflexions »

Avez-vous été satisfait du rendement de vos attaquants face au PSG ?
« Le rendement offensif face au PSG quand on avait le ballon m’a moyennement satisfait. On n’a pas été au rendez-vous techniquement. Il y a eu des insuffisances. NJie ? Pour sa première saison en L1, ses chiffres sont probants. C’est un danger permanent pour les défenseurs. Face au PSG, il a rempli sa tâche de belle manière pendant une heure. Il a des caractéristiques pour poser des problèmes à l’équipe de Lorient. Cornet ? Il peut débuter comme tous les autres attaquants. Il montre de bonnes choses  à l’entrainement ».

Un mot sur Anthony Lopes… Est-ce-que il a changé de statut à vos yeux ?
« Ce match face au PSG va compter pour lui. Il a montré qu’il méritait d’avoir sa chance avec sa sélection. Pour moi, il n’a pas changé de statut. Ce match a évidemment une portée médiatique. « Antho » a des qualités naturelles d’explosivité, de détente sèche, un jeu au pied de qualité. Il est vivant dans sa surface et rayonne sur ses défenseurs. Il est pour moi, un des meilleurs gardiens de L1. Et il peut compter sur « Jo » (Bats) pour rester concentré. Jo a déjà connu ça par le passé ».

Et vous, avez –vous progressé depuis que vous êtes à l’OL ?
« J’ai l’impression, parce que toutes les expériences bonifient en espérant être moins bon aujourd’hui que demain. Après,  je ne suis pas fondamentalement différent de ce que j’étais à Reims. C’est l’environnement , la dimension du club qui sont différentes ».

Sur le même thème