masculins / OL - TFC

Le point presse d’Hubert Fournier

Publié le 22 octobre 2015 à 16:58 par SC

Le coach lyonnais a répondu aux questions des média deux jours après la défaite au Zenit et à 24 heures de la réception de Toulouse en championnat.

Point santé

« On va attendre l’entraînement de cet après-midi pour savoir si Lacazette est opérationnel… Henri Bedimo va faire son premier entraînement collectif cet après-midi. On verra s’il est dans le groupe.


Les déclarations de Mapou Yanga-Mbiwa
C’est un peu grossier ce raccourci. Je ne sais pas s’il parle de ses performances ou de la forme de l’équipe. Il y a des choses à améliorer. Mais dire que rien ne marche, ce n’est pas vraiment la réalité… Avoir un début de saison difficile n’aide pas à l’intégration. Chacun doit faire des efforts. Ça vient des deux côtés.

Le débat tactique
Tout n’est pas lié à l’organisation. C’est aussi une question d’animation. C’est tout aussi important. On voit que quand elle est là, ça change pas mal de choses. On doit encore s’améliorer dans ce domaine. Il faut faire vivre une organisation.

Le manque de solutions offensives
C’est certain qu’on a des manques dans ce secteur. A la fin du match, je suis obligé de mettre le jeune Cornet dans un match de Ligue des Champions très important. Il est amené à être le sauveur. C’est compliqué.

Toulouse et la Ligue 1
Il faut vite prendre conscience que notre pain quotidien c’est le championnat. Si on veut retrouver la Ligue des Champions, ça passera par notre parcours en L1… C’est un match piège puisque Toulouse a un classement en décalage par rapport à leurs prestations. Ils ont été malheureux sur certains matchs. C’est assez sévère comme classement.

Les tensions
On perd un peu d’énergie à s’occuper de choses qui sont en dehors du terrain… Il y a des tensions. On en fait tout un plat. Il y a des exigences de résultats et quand ils ne sont pas là, il y a des crispations. Je serais inquiet s’il n’y a pas de réaction. Mais ce n’est pas le cas. On est une équipe à réaction…. Il faut créer de la communication, de la discussion. Tout passera par là. Le groupe est constitué de joueurs issus de la formation et qui n’ont pas connu de problèmes liés à l’intégration. C’est aussi une explication.

La remise en question
Tout le monde doit en avoir une. C’est valable pour les joueurs et pour le coach. On sanctionne quand c’est nécessaire, comme c’est le cas avec Lindsay Rose. A Monaco, c’est aussi une petite sanction de sortir deux joueurs à la mi-temps… L’équipe a besoin de retrouver du calme mais ce n’est pas facile. Mais il faut tout de même garder une certaine tension pour ne pas rester en état. Il faut qu’on avance dans l’intégration des nouveaux joueurs, dans notre projet collectif sur le terrain qui est encore balbutiant. On manque d’ambitions par moment dans le jeu. Il faut de l’ambition pour retrouver une confiance dans notre jeu… Il faut à la fois leur faire prendre conscience de la situation mais les rassurer pour leur donner de la confiance. On en a besoin pour être plus performant ».

Sur le même thème