masculins / OL - OM J-2

Le point presse d'Alain Perrin

Publié le 09 novembre 2007 à 18:20 par R.B

Après un entraînement à la carte, Alain Perrin a tenu son point presse. La venue de l’OM constituant à ses yeux un rendez-vous important… un second match de Champions League de la semaine…

Alain que représente la venue de l’OM ?
« C’est un grand match ; une belle affiche ; un rendez-vous important à Gerland. Il faudra répondre présent pour l’emporter. Ce n’est pas le 19ème que nous allons rencontrer mais une équipe qui a gagné à Liverpool et qui s’est bien comporté mardi soir à Porto. Ce groupe a de la qualité offensive qui peut nous mettre en difficultés. Le classement de l’OM ? Cela est effectivement surprenant comme ces 20 points d’écart avec nous. C’est le football. Ce ne sera pas un match piège, parce que nous sommes prévenus de la véritable valeur de cette équipe. Elle a des arguments à faire valoir. Cette équipe a changé, il faut lui laisser le temps de s’exprimer, mais à Marseille, c’est délicat. Il y a toujours de l’impatience ».

Pour vous, est-ce un rendez-vous particulier?
« Non. Cela fait longtemps que je ne suis plus au club et j’ai entraîné d’autres équipes depuis. Ce n’est donc pas un rendez-vous personnel. Pour moi, c’est le second match de Champions League de la semaine. Les 2 équipes sont en course dans cette compétition. L’OM aura eu un jour de plus en terme de récupération. Cela compte en fin de série. Pour faire un bon match, il faut être deux. Ce genre de confrontation convient mieux à l’OM. Avec un point pris à Gerland, elle serait satisfaite. Elle va jouer sur le temps, le contre, sans pour autant se contenter de défendre. L’OM peut-il descendre ? Je ne le crois pas un seul instant ».

Un mot sur votre équipe ?
« Benzema ? Il soigne une béquille. Je ne sais pas encore comment il sera dimanche. S’il est en état, je ne vais pas me priver de lui. Soit, il sera titulaire, soit il sera remplaçant. Il y a forcément de l’usure. L’entraîneur, lui, est partagé entre le talent et la forme du moment. Il faut peser les choses. Baros ? Il sera dans le groupe. Grosso s’est content de soins. Il a une douleur au mollet liée à sa blessure au pied. La sélection de Raymond Domenech ? Je suis content, notamment pour Toto Squillaci et François Clerc. Toulalan ? Le staff médical jugera. Pour l’instant, il est difficile de se prononcer sur son état. Il est proche de la guérison… mais est-ce-que cela sera suffisant pour honorer la sélection ? Müller ? Il jouera ce week-end en CFA ».

Que vous inspire votre série de victoires ?
« Toutes ces victoires n’ont pas été faciles à obtenir. Nous n’avons pas toujours été dominateurs contre nos récents adversaires. Des adversaires qui nous ont mis en difficultés. Il a fallu faire face à plusieurs éléments délicats. Le mental a donc été important. Conservons cet état d’esprit face à l’OM, sinon on passera à la trappe. Ce comportement est tout à l’honneur des joueurs.».
Sur le même thème