masculins / Nancy - OL J-2

Le point presse d'Alain Perrin

Publié le 20 décembre 2007 à 13:20 par R.B

Dernier point presse de l’année avant un match pour Alain Perrin… Au programme Nancy évidemment… et le mercato…

Comment se présente ce déplacement à Nancy ?
« C’est un match important. Nos deux derniers résultats en championnat n’ont pas été bons. Nous allons voir si nous sommes capables de faire le métier. Ce match ne sera pas facile face à une équipe de Nancy généreuse. On sait que Nancy sera motivé ; Kim, Dia, Hadji… marchent fort. Ce groupe est bien en place défensivement. Il y aura donc un problème de jeu à résoudre. Le résultat dépendra aussi de la volonté. Contre Caen, nous n’avons pas voulu ; face à Nice, on n’a pas pu. Il faut donc vouloir et pouvoir. Pas question d’être en vacances avant. Les vacances commencent à 19h. J’attends des joueurs qu’ils fassent le métier, qu’ils donnent un dernier coup de collier pour ramener un résultat. Le match nul n’est pas un objectif de départ. Ces matchs disputés avant la trêve sont toujours particuliers. Et je sais que l'OL n'a plus gagner ce genre de rencontre depuis de nombreuses saisons...»

La semaine d’entraînement ?
« Justement, le staff s’est attaché à mobiliser les troupes par le contenu et le rythme des séances. Après, c’est de la responsabilité individuelle au niveau des joueurs. L’OL est capable de gagner partout si l’intention est présente. Le mercato peut-il perturber le groupe ? Les joueurs titulaires actuellement ne sont pas concernés par ce mercato. Et même ceux qui sont concernés ont intérêt à se montrer. N’oublions pas que Juninho est suspendu. Quand il n’est pas là, cela perturbe en autre notre animation offensive».

Fred ?
«Il ne sera pas dans le groupe. Pour jouer, il ne faut pas être simplement apte physiquement. Il faut aussi l’être mentalement. Or depuis quelques temps, ce n’est pas son cas. Le mercato ? Mon souhait serait de ne rien changer. Après on verra. Le sort de Loïc Rémy est lié à celui de Baros et de Fred. En attendant le retour de Cris, Bodmer pourra dépanner si nécessaire ».

Un mot sur le futur tirage au sort de la Champions League ?
« Attendons. Il n’y a pas de préférences, même si l’on peut penser que Porto et Séville semblent les formations les moins fortes. Après, de toutes façons, il y aura les circonstances du moment ».

Un souhait pour 2008 ?

« Rendre les supporters heureux, cela veut tout dire. Après je souhaite que nous soyons épargnés par les blessures. Les Objectifs ? Vous les connaissez, ils n’ont pas changé. Le titre bien sûr et aller le plus loin possible dans les coupes. Pourquoi ne pas réaliser un doublé ».
Sur le même thème