masculins / OL - Sochaux J-2

Le point presse d'Alain Perrin

Publié le 07 février 2008 à 19:57 par R.B

Alain Perrin a tenu son traditionnel point presse. Il a retrouvé son groupe en lui parlant notamment de son programme à venir… plutôt chargé…

Comment se sont passées les retrouvailles ?
« Déjà, nous avons pris des nouvelles de la santé des internationaux. Tout va bien, sauf pour Fabio Grosso qui a une douleur au mollet. On verra vendredi. Juninho ? Il a toujours une douleur persistante ; c’est une zone compliqué pour un footballeur. On espère qu’il arrivera à passer par-dessus la douleur. On connaît son importance dans le groupe. Il va s’évaluer vendredi. Il aimerait jouer mais sans pénaliser l’équipe ».

De quoi avez-vous parlé avec votre groupe ?
« Nous avons parlé du programme à venir en février et mars. J’ai confiance dans mon groupe. J’ai tiré quelques sonnettes d’alarme. J’ai reparlé du match contre Croix de Savoie. Il ne fallait pas l’oublier, d’autant que les internationaux nous avaient quittés dimanche. Nous avions conscience de notre prestation, malgré plusieurs facteurs qui peuvent expliquer celle-ci. Cela prouve que les choses restent fragiles. J’ai confiance dans mon groupe. Je sais qu’il va faire preuve de personnalité. Alors j’ai parlé, mais mon discours n’est pas simplement global. Il faut que tout le monde tire dans le même sens. Le discours est important. Il faut rester en éveil sur le contenu. L’absence des leaders comme Juninho, Cris ? Elle est importante ».

Un mot sur Sochaux ?
« A domicile, on doit reprendre notre marche en avant. On a un programme chargé. Nos vertus collectives doivent être remises au goût du jour. Sochaux ? Cette équipe marche bien depuis la reprise avec une nouvelle dynamique. Elle a connu beaucoup de malheur en début de saison à l’image de Grax, bréchet. Elle est difficile à manœuvrer. C’est un rendez-vous encore particulier pour moi. Nous nous devons monter en puissance dans tous les secteurs du jeu. Cela nous permettra d’être ensuite prêt pour les rencontres face à Manchester. Alors pas question de tomber dans l’excès de confiance samedi face à cette équipe mal classée que nous avons déjà battue 2 fois. Il ne faut regarder que le classement ».

Le temps de jeu de Benzema? L'adaptation de Boumsong? Cris? Delgado ?
« Sur le nombre de matchs de Karim, il faut tenir compte du temps de jeu. On passe ainsi de 40 à 30 matchs. Je me fais plus de souci pour Toulalan et Källström. Ces 2 joueurs ont beaucoup joué avec leurs équipes nationales mercredi. Boumsong ? Il s’est très vite adapté. Il connaissait les ¾ de l’effectif et il a une grande expérience. C’était excellent pour lui d’enchainer 2 rencontres, d’autant qu’il n’y avait pas un rythme énorme. 2 bons matchs d’entraînement. Delgado peut-il débuter samedi ? Cela fait partie de ma réflexion. Cris ? Pas prêt pour jouer en CFA ce samedi. Govou ? Il n’a pas de problème ».