masculins / Lille - OL J-2

Le point presse d'Alain Perrin

Publié le 28 février 2008 à 14:41 par R.B

Dans son point presse, Alain Perrin a parlé de Lille… Manchester… Il a répondu aussi aux questions au sujet de Ben Arfa… Cris… Grosso…

Alain, Lille constitue le début d’une série importante ?

« Prenons les matchs les uns après les autres. Soyons concentré sur Lille. C’est un événement exceptionnel de jouer au Stade de France. C’est un beau stade, mais nous avons avant tout un résultat à faire. Tous les adversaires sont motivés quand ils nous affrontent. Lille est une équipe difficile à manœuvrer. Elle ne lâche jamais ; elle est bien en place sur le terrain ; elle exerce un pressing constant ; elle a une présence défensive ; elle est au point physiquement. Elle nous avait gêné au match aller. Elle est avec Nancy, l’équipe la plus difficile. Nous nous sommes préparés au challenge, à relever ce défit »

Comment allez-vous constituer votre équipe pour Lille ?

«L’important, c’est de tenir compte de l’état de forme des joueurs. Et puis tous les éléments entreront en ligne de compte. Il est évident que si nous avions eu plus d’avance en championnat, je n’agirais pas de la même manière. Le contenu du match de Lille me servira pour Manchester. Cris est compétitif. Je vais discuter avec lui. Il est à la disposition du groupe. Nous allons voir pour Jean-Alain Boumsong. En ce qui concerne Fabio Grosso, nous ne prendrons pas de risques. Il ne jouera pas à Paris, même s’il semble apte. Si nous avons un problème de latéraux à Manchester ? La solution de remplacement passera à gauche par un défenseur central (Boumsong) ou un milieu de terrain (Källström) et à droite par le recul de Toulalan. »

Justement pouvez-vous développer un peu au sujet de Cris ?

« On verra s’il joue contre Lille. Il est évident en revanche que s’il ne joue pas samedi, il ne pourra pas jouer mardi soir. Il est important d’avoir l’avis du joueur pour pouvoir faire le choix. Cris est conscient qu’il est en train de revenir pour l’instant. La charnière centrale à Manchester ? On verra. Je ne décide pas à l’avance. Je le répète le contenu du match face à Lille me servira. La charnière qui jouera contre Lille ne saura pas forcément la même que celle qui commencera à Old Trafford »

Keita ? Juninho ? Ben Arfa ?

Kader ? Il n’a pas été pour l’instant à la hauteur des attentes. Il a fait une bonne CAN. On peut espérer qu’il peut qu’il retrouve ses sensations. Il travaille et il y a des signes qui montrent qu’il peut revenir. Juninho ? Il se sent capable d’enchainer les 2 matchs. Hatem ? Il s’investit à l’entrainement comme tous les remplaçants actuels. Il travaille pour redevenir titulaire. Personne ne lâche rien et c’est important. Hatem est donc remplaçant pour l’instant, mais rien n’est définitif. Je l’ai déjà dit la semaine dernière. En fait, ce n’est pas moi qui fait l’équipe, ce sont les joueurs qui me suggèrent de la faire. Je ne programme rien. Le problème pour moi, c’est quand tout le monde est performant en même temps. Si un joueur lâche, il s’élimine. Après pour en revenir aux choix, il y a aussi le contexte du match, l’adversaire, un rapport de force avec ce dernier. Le foot, c’est un sport collectif. Il y a donc des complicités, des automatismes entre certains joueurs ».

Pour en revenir à Lille, est-ce une préparation idéale pour Manchester ?

« Ce qui ne gêne, c’est juste la proximité avec le rendez-vous mancunien. C’est déjà bien pour la récupération de jouer à 17h. En aucuns cas, je ne considère Lille comme une préparation à Manchester. En championnat, nous avons besoin de prendre des points. Le titre se jouera par des points pris à l’extérieur. Alors dans ce sens, c’est un bon test ».