masculins / G.Ajaccio - OL J-1

Le point presse de Bafétimbi Gomis

Publié le 09 avril 2012 à 13:16 par NF

Avant la séance du jour, l’attaquant lyonnais était en conférence de presse. Il a évoqué notamment la course au podium et la semaine de l’OL dans les coupes nationales.

L’Olympique Lyonnais est revenu dans la course à la troisième place en battant, samedi, l’AJ Auxerre (2-1) au stade de Gerland. Les joueurs de Rémi Garde se retrouvent à trois unités de Lille, adversaire direct pour la troisième place qualificative pour la Ligue des Champions. « Grâce à la belle série que nous réalisons actuellement, nous voyons que nous revenons  sur une belle équipe de Lille. Il reste sept journées de championnat pour combler un déficit de trois points et ainsi passer devant Lille. Ca va être difficile mais au vu de nos derniers matchs, on a démontré que dans la difficulté, on a fait preuve de solidarité et de caractère. C’est réalisable ! » se réjouit l’international français.

Un championnat de France que les Lyonnais retrouveront mercredi 18 avril avec un déplacement à Toulouse. Entre-temps, l’Olympique Lyonnais va disputer une demi-finale de coupe de France face au Gazelec Ajaccio, club de National. Un adversaire actuellement deuxième de son championnat et qui est en ballotage favorable pour accéder à l’échelon supérieur. Une équipe qu’il ne faut pas sous-estimer. « Ce n’est jamais facile de jouer en Corse. En coupe, les « petits » haussent leur niveau de jeu. On a pu s’en apercevoir lors des tours précédents, le Gazelec a éliminé Toulouse et Montpellier. » Les lyonnais feront face à une équipe vaillante et qui vendra chèrement sa peau : « On s’attend a beaucoup d’engagement de la part des corses. Il y aura des rebondissements durant cette partie. Mais on reste centrés sur notre tâche. On prépare ce grand rendez-vous de la meilleure des manières. »

Arrivé en 2009, Bafé Gomis aura l’occasion de soulever son premier trophée sous la tunique lyonnaise. « Le président recrute des joueurs pour remporter des trophées. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à soulever une coupe. Cette longue traversée du désert a fait du mal à beaucoup de personnes. Maintenant, on peut avoir une très belle fin de saison avec des trophées  à brandir. Mais rien n’est acquis ! » Une soif de victoire que l’attaquant lyonnais compte s’abreuver : « contre (Gazelec) Ajaccio, je signe, tout de suite, pour être nul, mais en revenant à Lyon avec la qualification ! Le plus important c’est de gagner en faisant preuve de solidarité ! Bien sur qu’on  essaie de gommer nos lacunes mais le plus important reste la gagne et de continuer cette série positive. »

Mais après la coupe de France, Gomis et ses coéquipiers batailleront en finale de coupe de la Ligue, samedi, face à l’Olympique de Marseille. Une équipe phocéenne dont  l’attaquant lyonnais se méfie particulièrement. « Jouer une finale, c’est totalement différent que le championnat. Contre le Paris-SG, j’ai vu une très belle équipe marseillaise, qui gagne les duels. Elle va de l’avant et qui marque des buts. »

Bafé Gomis est également revenu sur l’élimination en huitième de finale de la Ligue des Champions.  Il décrypte les conséquences de cet échec. « Le président et l’entraineur, nous ont dit que c’était un mal pour un bien car c’est une compétition qui prend beaucoup de force. Aujourd’hui, on a une fraicheur, qui j’espère nous fera passer ce tour en coupe de France ! »

Sur le même thème