masculins / OL-Rennes J-2

Le point presse de Claude Puel

Publié le 27 février 2009 à 15:30 par DH

Avant d'accueillir le Stade Rennais dimanche, Claude Puel a fait une halte par le traditionnel point presse. Le technicien lyonnais en a profité pour évoquer l'état de forme de son équipe et le match face aux Bretons.

Avant tout, pouvez-vous faire un point sur les joueurs blessés ou en reprise?
Cesar Delgado sera out ce week-end. Le lendemain du match contre le Barça, il a ressenti une petite inflammation à l'insertion de l'adducteur. L'adducteur qui lui avait déjà fait mal. On espère qu'il va reprendre en début de semaine prochaine. François Clerc et Anthony Réveillère s'entraîneront demain avec la CFA. Mathieu Bodmer également. Fabio Santos a passé une echographie. C'est cicatrisé. Il lui faut encore deux à trois jours sans trop tirer dessus. Il pourra reprendre avec le ballon en début de semaine.

Les joueurs ont été au repos hier et ils ont effectué une séance à la carte aujourd'hui. N'est-ce pas léger à trois jours d'affronter le Stade Rennais?
Ceux qui n'avaient pas jouer ont fait une grosse séance le lendemain du match contre Barcelone. Mais c'était bien de couper. Maintenant il faut se remettre dedans parce que lorsque l'on coupe, il faut repartir. Donc on commencera à rentrer dans le match à partir de demain.

Est-ce bon pour vos joueurs de prendre leur revanche face à Rennes quelques jours après un match de Champion's League éprouvant?
Oui, je pense que c'est intéressant. Mais il n'y a pas de revanche par rapport au match aller. Si il y avait eu revanche ce serait par rapport à nous même. Rennes est dans le haut du tableau. C'est toujours intéressant parceque c'est une très bonne équipe. Je pense que c'est bien après un match de Coupe d'Europe d'être de suite sollicité par une équipe de haut de tableau qui a des ambitions.

Votre équipe a dépensé énormément d'énergie face au Barça. N'est-ce pas trop difficile physiquement pour vos joueurs d'enchaîner un match de championnat après un tel match?
Oui. Mais tous nos matches de Ligue des Champions ont été très costauds d'un point de vue physique et émotionnel. On s'est mis plusieurs fois en difficultés dans nos entames de matches en Coupe d'Europe. Et il a fallu aller très très loin pour renverser des situations qui paraissaient compromises. Donc le match face au Barça n'a pas échappé à la règle. C'est les progrès qu'on attend du groupe de pouvoir enchaîner, de faire un break et d'être capable d'être à 100% physiquement et mentalement.

Votre équipe a été battu 3-0 au stade de la Route de Lorient. Etait-ce votre match le moins abouti de la saison?
L'équipe de Rennes a été très très bonne. Mais je considère que l'on a permis à cette équipe de se lancer. Je considère que l'on a lancé deux équipes cette saison durant la phase aller, Rennes et le PSG. Et donc ils ont bien répondu présent et ils ont eu raison de le faire. Mais on ne peut pas dire que c'est notre plus mauvais match. Je considère que l'on a perdu cette rencontre avant de la jouer. On avait pas la concentration nécessaire. On était pas armé psychologiquement pour affronter une équipe qui avait autant de répondant à ce moment-là. On aurait dû être capable de réagir, d'avoir la bonne réponse. Ce match on l'a perdu avant de le disputer.

Vous dites que ce match n'est pas une "revanche" pour vous. Mais cela peut l'être pour vos joueurs...
Chacun trouve sa source de motivation de façon différente. Encore une fois, si il y a revanche ce sera par rapport à la prestation que l'on a pu faire là-bas. Cela n'enlève rien à la performance de Rennes et notamment celle de Pagis qui a été énorme. Mais je pense que quelque part on leur a bien facilité la tâche.

Vous restez sur une série de 11 matches sans défaites toutes compétitions confondues actuellement. Est-ce bon pour la confiance avant le match de dimanche?
Vous savez, je ne regarde pas trop ce genre de statistiques. On est un peu le nez dans le guidon. On a un gros match à jouer. On doit bien être présent et bien le préparer. On sait qu'il y aura un adversaire très costaud en face. Ce qui m'intéresse ce n'est pas cela. Par contre nos trois victoires, c'est intéressant. J'avais dit que l'on devait débuter une série. Maintenant, il faut la faire durer si on veut aller loin.

Comment allez-vous gérer les quinze prochains jours?
C'est sûr qu'il faut gérer tout ça. Mais ce que j'attends de mes joueurs, c'est que tous ceux qui débutent ou qui rentrent soit à 100%. Ca n'est pas à eux de gérer ou se gérer durant les matches. Quand on dispute un match, on est à 100%. Après c'est au staff d'être bien sûr à l'écoute de tous les ressentis.

Avec l'accumulation des matches, la très bonne prestation des remplaçants face à Nancy peut-elle vous amenez à les reconduire?
Ca demande confirmation. Par rapport à la 1e moitié, c'était intéressant de voir évoluer l'équipe qui a débuté face à Nancy. Maintenant ça doit s'inscrire dans la durée. Que l'on puisse vraiment compter sur tout le monde, sur tout le groupe avec le même degrès d'implication. Ca c'est le plus difficile. Les joueurs doivent se remettre en question et faire corps.

Est-ce que la période qui arrive est cruciale pour la suite de la saison?
Oui. Une grosse semaine nous attend puisque l'on a trois compétitions dont deux peuvent être éliminatoires. Biensûr que c'est une semaine cruciale et importante. Et il y en a déjà eu quelques unes depuis le début d'année. Et celle-là en fait partie. Et je considère qu'il y en aura d'autres qui seront cruciales.

A part le Bayern Munich, les matches de 8e de finale de Champion's League ont été très accroché. Qu'en avez-vous pensé?
C'était très serré au niveau des scores et des résultats. Je pense que le contenu de notre match était pas mal par rapport à d'autres matches que l'on a pu voir. Mais c'est vrai que c'étaient des matches assez fermés. Les équipes ne se sont tellement livrées sur ces matches aller. Je trouve que les équipes sont un peu restées sur leur positions et attendent les matches retour.

Les Girondins de Bordeaux pointent à huit points derrière vous en championnat. Leur élimination en Coupe de l'UEFA vous inquiète-t-elle?
C'est embêtant pour les clubs car je pense que cela donne une bonne image des clubs français. C'est toujours intéressant pour les clubs de disputer ce genre de compétition. Je pense que cela donne une bonne image des clubs français de se situer bien à l'échelon européen. On casse tellement du bois dessus que je pense que c'est bien de le dire quand cela se passe bien. Après je pense que Bordeaux aurait dû y figurer également vu la physionomie du match c'est dommage. J'aurai préférer qu'ils continuent en Coupe d'Europe pour qu'ils soient au même régime que nous.

Et pour les autres clubs engagés en UEFA...
Cela dépend de la gestion des effectifs. De passer des tours, ça peut relancer des équipes et les maintenir dans une bonne dynamique. Mais cela peut aussi les fatiguer par la suite. Pareil pour une équipe comme Bordeaux qui peut éventuellement avoir un coup de moins bien ou alors derrière enchaîner. Quand on a joué Rennes, ils venaient de se faire éliminer. C'était le bon moment pour eux de jouer contre Lyon. Ils ont pu passer de suite de la frustration de l'élimination à notre match. Sur l'aspect émotionnel, ils ont été bien présents. Ils ont rejeté leur frustration. Du moins ils en ont fait une force pour nous affronter. On se sait jamais comment un groupe peut réagir.

Fred a résilié son contrat hier. Un petit mot là-dessus...
On a surtout bouclé un dossier. Je dirais qu'il était temps. Le bon sens l'a emporté. Maintenant Fred ne fait plus parti de l'Olympique Lyonnais. Cela fait déjà un petit moment qu'il ne faisait plus parti de l'effectif. Donc après c'était plus des questions administratives qu'autre chose. Son départ permet de donner des opportunités à d'autres joueurs. Ce sera à eux de les saisir.