masculins / Bordeaux - OL J-2

Le point presse de Claude Puel

Publié le 17 avril 2009 à 12:21 par R.B

La perte de la première place n’a rien changé aux yeux de l’entraineur lyonnais qui s’attend à un match de costauds dimanche à Bordeaux…

Un point santé ?
« Govou continue sa préparation. Delgado continue la course. Toulalan et Juninho se sont entrainés jeudi. On fera le point samedi. J’espère que cela ira ».

Quelle a été l’atmosphère de la semaine ?
« Une semaine de qualité dans l’investissement, dans l’entrainement. Une très bonne semaine de travail dans la bonne humeur ».

Le titre peut-il se jouer à Bordeaux ?
« Cela va se jouer partout, tellement le championnat est serré. Il se jouera à chaque match pour nous et pour nos adversaires ; il ne se jouera pas particulièrement à Bordeaux ».

A quel type de match vous vous attendez ?
« Un match de costauds. Bordeaux à une grosse densité physique, met de l’impact. Cette équipe est à l’aise dans le domaine aérien. Elle a des arguments. A l’aller, elle avait réussi son entame de match en mettant beaucoup d’intensité physique. Après nous avions eu des possibilités de corser l’addition. Cela avait été un match particulier. A Bordeaux, il faudra être présents physiquement, mais ce ne sera pas la seule clef du match. Chaque équipe a divers arguments ».

La position de Benzema sur un terrain?
« Cela reste un attaquant qui a une petite polyvalence en pouvant jouer côté gauche. On l’utilise dans ces deux positions et il peut-être performant dans les deux cas de figure ».

Que change la présence de Toulalan ?
« Avec lui, cela permet d’avoir plus de solidité, d’impact en milieu de terrain. C’est évident ».

La pression est-elle différente depuis que vous avez perdu la première place ?
« En ayant perdu cette première place, il n’y a rien de particulier. Les choses se vivent normalement. Quand nous étions devant, nous n’avions pas l’impression d’avoir gagné le championnat. Depuis que nous ne sommes plus leaders, nous n’avons pas l’impression que nous avons perdu ce championnat ».