masculins / Nice - OL J-1

Le point presse de Claude Puel

Publié le 22 octobre 2009 à 18:41 par R.B

Un point sur les blessés… un retour sur Liverpool… et bien entendu sur la rencontre de samedi à Nice…

Claude, un point sur les blessés ?
« Pour Cris, cela va. On l’avait laissé tranquille mercredi. Il n’y avait pas de contre indications pour qu’il s’entraine et qu’il joue. Il est opérationnel. Jean-Alain Boumsong poursuit sa préparation. Cela évolue bien. Il sera opérationnel dans 15 jours à partir de la fin de cette semaine. Mathieu Bodmer est parti à St-Raphaël pour trois semaines, rééducation et physique ».

Est-ce-que le match à Liverpool a été le plus éprouvant des matchs européens de cette saison ?
« Il a été évidemment éprouvant, mais je pense que celui face à la Fiorentina avait été très costaud. Cette équipe italienne était très bien organisée, elle a été excellente au pressing et elle a de très bons joueurs. Mais pour l’instant, on est à mi-chemin. Le match retour sera très important. Cette poule est équilibrée entre trois prétendants. Il pourrait y avoir trois équipes à 12 points. A Liverpool, on a confirmé un potentiel dans un moment où il a beaucoup de blessés. Cela demande ensuite validation. Pour l‘instant notre objectif est de passer la phase de poule ».

Est-ce-que Toulalan pourrait rester en défense centrale?
« A long terme, il n’y a pas de choix. On verra quand il y aura des retours. Rien n’est écrit. Toulalan est un milieu de terrain défensif. A priori, sa place est au milieu. En jouant au milieu, il a une habilité technique pour opérer en défense centrale. »

Le déplacement à Nice ?
« Je verrais comment je vais constituer l’équipe. Chaque équipe française a envie de nous battre. Nous n’avons pas oublié ce qui s’est passé contre Sochaux. Il y a toujours après un match comme celui de Liverpool des interrogations sur le physique et le psychique. Nice pourrait effacer la défaite face à Sochaux. Le championnat est notre quotidien, notre fil rouge. On ne l’oublie pas. Il faut donc que l’équipe soit présente à Nice. Quant à cette formation niçoise, je ne me pose pas la question de sa situation actuelle et de son futur. Elle reste sur une défaite et elle est mal classée. Elle n’aura rien à perdre contre nous. Enchainer c’est toujours difficile. On l’a vu en France mais aussi dans les autres championnats ».

Auriez-vous préférer affronter une équipe plus huppée que Nice pour la motivation ?
« C’est vrai que c’est plus facile pour maintenir un degré de concentration. Après, cela fait partie du métier de la garder en toutes circonstances. Cela s’apprend. Contre Sochaux, cela nous a faits défaut ».

Enfin que pensez-vous du Classico ?
« Cela me laisse indifférent. Pour moi, c’est préfabriqué. Ce folklore autour ne m’intéresse pas. Après je regarderais le match car ce sont deux équipes qui peuvent nous concurrencer ».
Sur le même thème