masculins / OL - Grenoble J-1

Le point presse de Claude Puel

Publié le 24 mars 2010 à 13:40 par R.B

Le match de Grenoble déplacé ou non… la rencontre face à Grenoble… le championnat... Des questions et des réponses… en attendant la décision de la Ligue…

Claude comment prenez-vous la décision de la Ligue de reporter le match de Grenoble à Samedi ?
« Ce n’est pas définitif à cette heure de la journée. Une décision a été prise. J’aurais aimé que les choses se passent dans l’ordre et qu’une décision soit prise collégialement. C’est une question de principe d’abord. La décision d’avancer le match au vendredi avait été peut-être prise à la va vite par la Ligue. Elle essaie par tous les moyens de rattraper la boulette. Cela dénonce les incohérences du calendrier qui devient tronquée. Il fallait faire les choses dans l’ordre dès le tirage au sort en respectant les hiérarchies. C’est inconcevable cette façon de faire par derrière. Par principe, je pense que l’OL est donc dans son droit ».

Y-a-t-il des conséquences ?
« On s’est préparés pour jouer vendredi soir. Il y aurait forcément des inconvénients, des incidences si le match était fixé au samedi ».

Cette polémique lance-t-elle le ¼ de finale aller face à Bordeaux ?
« Je fais confiance aux média (en souriant). Disons que cela va mettre du piquant, de la motivation… ».

Etes-vous pour la suppression de la Coupe de la Ligue ?
« Pas spécialement. Après, c’est une histoire de calendrier… »

Que vous inspire la venue de Grenoble ?
« Le match aller est un mauvais souvenir. Nous avions joué après la trêve internationale. Nous avions zappé le match. On s’est mis mal avec des conséquences derrière en terme de confiance. Ce match face contre Grenoble est important pour nous. Cette équipe a toujours réalisé de bons matchs. Les adversaires de Grenoble ont du s’employer pour obtenir un résultat face aux Isérois. Il faudra être présent. On doit gagner. Je suis dans les mêmes dispositions qu’avant la rencontre à Marseille. Nous avons un calendrier difficile, donc difficile pour aller chercher ce que l’on doit aller chercher. Le groupe est passé à autre chose. Il y a de l’envie ».

La situation est compliquée au classement ?
« La lutte sera acharnée jusqu’à la dernière journée. Tout se décidera à la 38ème. Je ne fais pas de calculs de points. On joue pour gagner tous les matchs ».

Etes-vous tenté de faire tourner avant Bordeaux ?
« Il n’y aura aucune indication. Rien n’est arrêté. Bastos et Makoun sont de retour dans le groupe pour la venue de Grenoble. C’est trop juste pour Boumsong. Clerc, lui, a repris avec le PRO2 »

Sur le même thème