masculins / Bordeaux - OL J-2

Le point presse de Claude Puel

Publié le 17 septembre 2010 à 13:31 par R.B

Gourcuff, béquille, incertain… l’OL en progression qui doit accompagner ses progrès par des résultats dans un match important face à une équipe qui se cherche en ce début de saison…

Claude comment se présente ce match ?

« Bien pour le moment, malgré l’incertitude pesant sur la présence ou non de Yoann Gourcuff. Aly Cissokho a réintégré le groupe. Nous avons d’abord pensé à récupérer après le match contre Schalke 04 avant de remettre le groupe en route. Je sens le collectif présent. Il monte en régime physiquement, dans le jeu. Il faut accompagner cette progression par des résultats. Cela lui donnera de la confiance. Nous sommes dans la construction de notre début de saison. Nous avons connu des ratés embêtants au mois d’août. Le but, c’est de donc de progresser à chaque match en prenant des points. »

 

Que faut-il corriger ?

« Nous avons une bonne marge de progression dans la transmission, le geste juste, le déplacement, dans l’efficacité... Pour l’instant, on a eu beaucoup d’opportunités de marquer, mais on ne l’a pas fait aussi souvent que cela était possible… Je sais que tout cela va venir.»

 

Que pensez-vous de Bordeaux ?

« Une équipe qui se cherche en ce début de saison, un peu comme nous. Elle n’est pas partie sur des bases conformes à son statut. Malheur au perdant dimanche ? Non. C’est un match de début de saison. Un match où il faut jouer, faire un bon match. On fera les comptes à la fin de la rencontre ».

 

Comment jugez-vous les débuts lyonnais de Gourcuff ?

« Yoann est allé crescendo. C’est un diésel, comme Toulalan. Il a besoin d’avoir du temps de jeu. A mesure, qu’il joue, il progresse. Il s’est très vite intégré dans le groupe. Il prend petit à petit les responsabilités qu’il doit prendre. Il va encore progresser et trouver de plus en plus d’affinités avec ses partenaires. L’accueil à Bordeaux ? S’il est présent, j’espère qu’il aura une belle ovation. Elle serait méritée. Ce serait normale de la part du public bordelais. Je veux y croire… »

 

Un mot sur Jean Tigana, l’entraineur ?

« Rien de spécial ».