masculins / OL - Lorient J-2

Le point presse de Claude Puel

Publié le 13 janvier 2011 à 13:45 par R.B

Une infirmerie vide… Jean II Makoun… le Mercato… Gourcuff… la venue de Lorient… soit les principaux thèmes abordés par les média et l’entraineur lyonnais…

En ce qui concerne l’infirmerie, Claude Puel peut se montrer satisfait. « C’est bien que cela soit comme cela… vide.  Ederson poursuit sa préparation. Après, il y a eu des tracasseries du moment comme celles d’Aly Cissokho, cette semaine ou celle de Miralem Pjanic à Caen, de Gourcuff au Maroc ». Gourcuff justement dont tout le monde attend le retour et une expression à la hauteur de son niveau. « Yoann a fait une semaine normale. Il faut lui donner du temps de jeu pour qu’il retrouve le rythme. Yoann, on connait ses qualités. On sait qu’il a été tracassé. Il faut désormais qu’il enchaine et on a envie de le voir à son meilleur niveau. C’est une question de temps. Il faut lui laisser du temps sans le juger constamment. Il a l’air bien, souriant, plus relâché dans son quotidien. Il évolue bien… comme le groupe ».

  Bien sûr, il fut question de l’éventuel départ de Jean II Makoun. « On sait ce que Jean II a apporté au collectif. Il a été important, il est important. Il y a des considérations clubs à prendre en considération comme celles financières. Et je les prends en considération. Pour l’instant, Jean II n’est pas encore parti. S’il est toujours là samedi, je verrais dans quel état d’esprit, il se trouve. Je ne vois pas pourquoi je me priverais de lui s’il est bien. Il a été toujours été très droit et très fiable. S’il part, il ne sera pas remplacé ». Et l’entraineur lyonnais de rappeler ce qui va se passer au mercato. « Il n’y aura pas d’arrivées. Il n’y a pas besoin de rééquilibrer l’effectif. En retrouvant à leur meilleur niveau, certains joueurs majeurs, ce sera notre mercato ».

Après le retour à la compétition samedi dernier en Coupe de France à Caen, retour désormais au championnat avec la venue de Lorient. « Cela ne va pas être évident. Lorient a une équipe habile dans son collectif, dans la récupération… On se souvient du match aller. Après, avec un seul match par semaine, c’est toujours particulier pour les joueurs. La semaine est un peu longue, cela pourrait nuire à la concentration ; cela pourrait inciter à se disperser… Il y a aussi moins de turn over. Il y a plus une équipe qui se dégage, mais il faut intéresser tout le groupe, le faire monter en puissance. C’est la raison pour laquelle, on fait jouer certains jeunes avec la CFA. Je crois que cela a été globalement compris ».

Ce sera un mano à mano avec 5 ou 6 clubs comme le LOSC, Rennes, le PSG, l’OM, Bordeaux…

L’OL qui a terminé la première partie de saison à la 4ème place fait-il une fixation sur le podium, le fauteuil de leader ? « Tous les points sont bons à prendre. On est à un point, voir plus, de Lille. Ce qui est important, c’est de rester à portée et d’être dans le sprint. Pour cela, la régularité sera importante. Plus question de lâcher des points. Le sprint est déjà lancé. Et je ne pense que les équipes en course pour le titre vont connaitre une grosse coupure comme Bordeaux en avait connue la saison dernière. Cela va repartir costaud et ce sera un mano à mano avec 5 ou 6 clubs comme le LOSC, Rennes, le PSG, l’OM, Bordeaux… l’ASSE n’est qu’à deux points de nous ».

Sur le même thème