masculins / OL - Bordeaux J-2

Le point presse de Claude Puel

Publié le 04 février 2011 à 13:12 par R.B

Bordeaux… Lisandro… Tigana… le mois de février… tels ont été en autre les points abordés par les média lors du point presse de l’entraineur olympien…

 

POINT SANTE
« Il n’y a personne sur le carreau. Ederson a repris avec le groupe PRO2. Cela se passe bien. Il devrait houer avec la CFA la semaine prochaine. Il a repris toute sa force musculaire. Sinon, il y a eu des bobos pendant la semaine avec le torticolis de Delgado et l’angine de Bastos. Ces deux joueurs seront dans le groupe ».

LE MACH FACE A BORDEAUX
« Cette formation a eu un parcours en dent de scie. Mais on sait ce qui nous attend face à cette équipe de Bordeaux qui a retrouvé le sourire et de la fraicheur. Elle a récupéré des joueurs et a été rééquilibrée par la présence de Fernando au milieu. C’est un groupe costaud qui marque beaucoup sur phases arrêtées. Elle a une densité physique. Elle a tout pour bien réussir et être plus régulière. Ce sera un match engagé, disputé. »

  LES DEUX DEFAITES DE RANG
« Avant Nice et VAFC, on avait tous les voyants au vert. A Nice, on n’a pas disputé un vrai match de coupe. On s’est fragilisés avant le déplacement à Valenciennes où on a régi après les deux buts adverses. Il faut éviter ces soubresauts.  Ce n’est jamais évident de perdre. Les joueurs ne choisissent pas leurs matchs, mais c’est plus facile d’affronter Lille, Bordeaux, l’ASSE, le Real… Il faut donc faire preuve de vigilance et être capable dès dimanche de réagir. C’est indispensable d’avoir de la régularité, de la continuité. Le propre d’une grande équipe c’est de resserrer les boulons quand cela s’impose. On doit encore grandir. On n’a pas la maturité nécessaire pour éviter le genre de matchs à Nice ou à Valenciennes. J’attends de mon équipe qu’elle soit responsable. La défaite à Valenciennes ne doit pas remettre en question ce que l’on avait bâti, même si l’erreur est permise. Le groupe va montrer qu’il est adulte face à Bordeaux ».

Le mois de février est un mois super quand on est un compétiteur.

7 POINTS DE RETARD
« Cela peut être beaucoup ou peu. Cela ne dépend que de nous. Au delà ? Il faudrait faire des exploits de partout. Chaque fois que l’on a le dos au mur, on a toujours plus de réponse à donner. Le mois de février est un mois super quand on est un compétiteur. Et cela va nous faire du bien de jouer plus fréquemment. Cela peut éviter de se disperser. Les propos de Gourcuff ? Je ne sais pas dans quel contexte ils ont été prononcés et je ne vais pas les commenter. On sait ce que l’on doit faire. On a besoin de la cohésion de tous et alors on réaliser de belles choses ».

LISANDRO
« J’ai bien aimé sa semaine d’entrainement, sa rentrée à Valenciennes. Il a eu la bonne attitude. Il était un peu moins bien en début d’année. Il a fait le nécessaire pour retrouver sa forme. On sait l’importance qu’il a pour le groupe. Il a été exemplaire. D’une manière générale, j’ai envie que les joueurs se remettent en question. Personne n’est exonéré d’avoir un devoir de performances. C’est une normalité ».

Sur le même thème