masculins / Brest - OL J-3

Le point presse de Claude Puel

Publié le 13 mai 2011 à 17:00 par EC

Le coach lyonnais est venu devant les journalistes deux jours après la défaite à Auxerre, et à trois jours du match à Brest, comptant pour la 36e journée de Ligue 1.

LE STAGE A DINARD
« La décision de ce stage a été arrêtée hier soir. C’est un endroit où on peut se rassembler, et où toutes les conditions sont réunies pour faire un bon stage et bien préparer le match contre Brest. Ce n’est pas une conséquence de la défaite à Auxerre. C’est seulement un moment clef de la saison puisqu’il reste trois matches avant la fin. On a donc là une possibilité de se retrouver et d’être plus précis, plus pointilleux dans le travail. On va sortir des conditions habituelles, familiales. On va pouvoir voir l’équipe évoluer sans se disperser, avec la possibilité d’échanger, de vivres des instants entre eux. C’est l’occasion de se reconcentrer sur un objectif très important pour le groupe, pour le club. »

LA DEFAITE A AUXERRE
« On est dans la dernière ligne droite, avec les difficultés que ça engendre. On a connu beaucoup de nervosité et de mal à juguler toute cette pression. On avait fait des choses intéressantes contre Marseille même si tout n’a pas été parfait. A Auxerre, on a eu des blessés, des suspendus, même si ça ne fait pas tout. On a mal débuté. On a été fautif, on le sait. On a surement plus de pression à l’extérieur : c’est plus confortable de jouer devant son public, et on arrive à mieux entrer dans le match.

Mais, ça ne sert à rien de refaire le match. Ça ne fait jamais plaisir de prendre une telle claque. On est une équipe cyclique, avec des hauts et des bas. C’est à nous de retrouver le haut contre Brest comme on a rebondi après Toulouse, et retrouver un niveau acceptable. Mais le plus important reste que l’on a encore notre destin entre nos mains. »

LE PSG ET LA QUATRIEME PLACE
« Notre classement ne dépend que de nous. Je ne regarde pas le calendrier des autres. Je ne me dis pas que tel club peut gagner ou perdre des points lors de tel match (en réponse à une question sur le déplacement du PSG à Saint-Etienne lors de la dernière journée). C’est à nous de faire le boulot. Si on en est là aujourd’hui, c’est la conséquence de nos lacunes. Mais je ne regarde pas la quatrième place. Jouer la Ligue des Champions est primordial pour le club et les joueurs. »

Sur le même thème