masculins / Le point presse de Dejan Lovren

Le point presse de Dejan Lovren

Publié le 04 avril 2012 à 13:35 par NF

Après la séance du jour, le jeune défenseur croate a répondu aux questions des journalistes.

Dejan, es-tu prêt pour le sprint final ?

Il reste beaucoup de matchs. Je suis prêt, nous sommes prêts pour attaquer cet objectif du podium. Il reste huit matchs. Rien n’est perdu, tout est encore ouvert.

Est-ce que vous privilégiez les coupes nationales ou le championnat ?

On veut les deux ! Il y a une belle finale qui nous attend contre l’Olympique de Marseille. On peut aussi atteindre cette troisième place. Mais la coupe de France est aussi un objectif intéressant à décrocher avec cette demi-finale contre Ajaccio.

Lyon reste sur cinq matchs sans défaites, une dynamique positive qui peut vous servir en cette fin de saison ?

Oui bien sur ! On a beaucoup de confiance. Le groupe se sent très bien.

La défense centrale de Lyon a beaucoup changé cette saison, comment vous le gérez ?

Je suis serein. La défense a beaucoup changé mais c’est tout à fait normal. La saison est longue et nous sommes confrontés à différents changements. Aujourd’hui, il y a quatre défenseurs centraux : Samuel (Umtiti), Bako (Koné), Mensah et moi-même. Cris est encore blessé mais nous nous sentons bien physiquement.

Comment jugez-vous votre entente avec Samuel Umtiti ?

Il n’y a pas de problème. On parle beaucoup ensemble. Vous savez, nous sommes encore jeunes, il a 18 ans et moi j’ai 22 ans. Le dernier match contre Rennes, on a bien joué.

Après trois mois de blessure, comment te sens-tu ?

Je suis complètement remis de mon problème au tendon. C’était une blessure vraiment chiante. Mais aujourd’hui je n’ai plus aucune douleur.

Quel regard portez-vous sur Lille, votre principal concurrent pour cette troisième place ?

Le championnat de France est très difficile. J’ai confiance en notre groupe. Nous sommes capables de décrocher cette troisième place. On reste sur une série de cinq matchs sans défaites. Il faut continuer ainsi. Il faut rester centré sur nous-mêmes et ne pas regarder les autres équipes.

Vous êtes un défenseur rugueux qui prend beaucoup de carton, est-ce que ça vous gêne ?

Je suis jeune et plein d’énergie. Quand je prends un carton, je respecte la décision de l’arbitre même si je trouve que parfois l’avertissement est sévère. C’est un aspect de mon jeu que je dois corriger. J’ai une mentalité difficile mais avec l’entrainement je peux corriger les fautes commises.

On vous a senti énerver contre Rennes ?

Oui, on a fait beaucoup d’erreurs de passes en début de partie, moi le premier. Par la suite, on a su corriger ce problème. Il faut améliorer nos entames de match. A Rennes, si on ne prend pas ce but, je suis sur qu’on gagne la rencontre.

Comment voyez votre avenir s’il n’y a pas de Ligue des Champions ?

Je n’y pense pas encore. Je me donne à fond pour que le club décroche cette qualification pour la Ligue des Champions. Je serai très content pour le club si nous arrivons à atteindre cet objectif. En cas d’échec, je serai triste. Mais rien n’est fini, tout reste ouvert.

 

Quel jugement portez-vous sur la situation de l’OM, votre futur adversaire en final de la coupe de ligue ?

Je ne peux pas dire que Marseille est en déclin. Nous aussi, nous avons connu une période difficile. Nous avions bien débuté le championnat, puis après le match contre Paris on a eu une baisse de régime. Si dimanche ils battent le Paris Saint-Germain, ils auront beaucoup de confiance en eux.

La France a perdu une place dans le coefficient UEFA, par conséquence il y aura un tour supplémentaire à disputer pour atteindre la phase de groupe. Quel sentiment avez-vous face ce rajout de match ?

Ca ne change rien ! Si tu es bon, tu passes. Mais quand je démarre un championnat, je ne pense pas à la troisième place. Je suis ambitieux et je ne vise que la tête du classement.

Contre Sochaux vous avez marqué votre premier but de la saison, est-ce important pour vous d’être décisif offensivement ?

Si je marque, je suis content. Mais mon rôle premier est de protéger la cage d’Hugo (Lloris).